Après chaque page

Auteur : Christiane Veschambre

<i>Après chaque page</i>

Le plus souvent la vie vivote en nous. Mais parfois quelque chose fait trembler les plaques sismiques sous-jacentes de ce petit-vivre : une odeur, un désespoir, des cerises, une attente, l’oscillation d’une herbe, une lecture, septembre, un chant.
Après chaque page recueille certains des textes qui font irruption lorsque la “Vie traverse notre vivable et notre vécu” (Gilles Deleuze). Poèmes en prose - à l’exception d’un seul dont les intermittences de lumière obligent à trouer la page d’un autre rythme. Des photos de Juliette Agnel, et de Dominique Cartelier, ont été, pour deux d’entre eux, les envoyés de cette présence, parfois aussi incompréhensible, difficilement acceptable, que celle d’une annonciation.
Christiane Veschambre

Paru le 1er juin 2010

Éditeur : Le Préau des collines

Genre de la parution : Recueil

Poème
de l’instant

Valère Novarina

Chronophobie

Ici-bas dans la tourmente, il danse
Écoutez mes aïeux :
Je danse à la gueule de dieu

Traçant une ligne invisible
Entre n’être et naître pas
Entre naître et n’être pas
J’ai vécu vaille que vaille
Tout au fond d’l’univers
Le réel m’a pris en tenaille
Je danse à cœur ouvert

Le jour venu, mon âme d’animal
Si vous la trouvez en moi
Portez-la dans le sein d’Abraham !

Mai 2019, Valère Novarina, extrait de Chronophobie, poème inédit confié au Printemps des Poètes pour la 11e édition du Prix Andrée Chedid du Poème Chanté.