Arc-en- ciel

Arc-en- ciel

Anthologie présentée par Gisèle Sans

Poèmes inédits de

Téric Boucebci, Véronique Brient, Yves Broussard, Michel Cosem, Gerty Dambury, Abderrahmane Djelfaoui, Bruno Doucey, Christophe Forgeot, Joëlle Gardes, Bernard Jakobiak, Jacques Lovichi, Laetitia Marcucci, Jean-Luc Maxence, Andrea Moorhead, Jean Poncet, Gisèle Sans, André Ughetto

Arc-en-ciel, après Outremer, outre-mer et Sable, rassemble dix-sept poètes francophones contemporains. Cette année, les voix de poètes de France, d’Algérie, de Guadeloupe, des Etats-Unis. Ces poèmes, ces arcs-en-ciel, qui souvent veulent unir tous les citoyens du monde, je les ai cueillis ces derniers six mois ; certains sont rattrapés par la réalité d’aujourd’hui. Que les bouleversements actuels, qui témoignent d’un malaise profond, débouchent vers un monde sans domination, sans violence, de respect des autres, de tolérance, de partage des richesses et des différentes cultures, de respect de la nature aussi, un monde où les poètes, qui défendent toutes ces valeurs, j’en suis sûre, auront toute leur place.

Gisèle Sans

Paru le 1er mars 2011

Éditeur : Poésie-images

Genre de la parution : Anthologie

Support : Livre papier

Poème
de l’instant

Lorand Gaspar

Approche de la parole

Le poème n’est pas une réponse à une interrogation de l’homme ou du monde. Il ne fait que creuser, aggraver le questionnement. Le moment le plus exigeant de la poésie est peut-être celui où le mouvement (il faudrait dire la trame énergétique) de la question est tel - par sa radicalité, sa nudité, sa qualité d’irréparable - qu’aucune réponse n’est attendue plutôt, toutes révèlent leur silence. La brèche ouverte par ce geste efface les formulations. Les valeurs séparées, dûment cataloguées, qui créent le va-et-vient entre rives opposées sont, pour un instant de lucidité, prises dans l’élan du fleuve. De cette parole qui renvoie à ce qui la brûle, la bouche perdue à jamais.

Approche de la parole,
Éditions Gallimard, 1978.