Arfuyen

Contact

35 rue Le Marois

75016

Paris

Autour du vide

1er novembre 2008

Autour du vide

Ce quatrième recueil chez Arfuyen marque une étape nouvelle d’une étroite collaboration. Il est illustré en couverture d’une œuvre originale de Geneviève Asse, avec qui Silvia Baron Supervielle a publié Un été avec Geneviève Asse, entretiens, (L’échoppe, 1996).

Pour un psaume de Roger Munier

1er novembre 2008

Pour un psaume de Roger Munier

Pour un psaume : le titre choisi par Roger Munier signifie bien son propos. Il s’agit, modestement, de rassembler des éléments pour une louange, une célébration. En épigraphes deux citations très significatives. La première, de Maître Eckhart : « Tant que l’âme a un Dieu, connaît un Dieu, sait un Dieu elle est loin de Dieu. C’est pourquoi c’est le désir de Dieu de s’anéantir Lui-même dans l’âme, afin que l’âme se perde elle-même. » La seconde, de Mère Teresa : « On me dit que Dieu m’aime – et pourtant la (…)

Don de l'ébriété de Claudio Rodriguez

1er juin 2008

Don de l’ébriété de Claudio Rodriguez

Traduit de l’espagnol par Laurence Breysse-Chanet
"La clarté toujours nous parvient du ciel ;
c’est un don : non éparse entre les choses
mais très au-dessus, elle les occupe
et telle est sa tâche et telle est sa vie."

Ici pépie le coeur de l'oiseau-mouche de Nicolas Dieterlé

1er juin 2008

Ici pépie le coeur de l’oiseau-mouche de Nicolas Dieterlé

Après L’Aile pourpre publié par Arfuyen en 2004, Ici pépie le cœur de l’oiseau-mouche est le deuxième texte littéraire de Nicolas Dieterlé qui soit présenté au public. Le journal spirituel de Nicolas Dieterlé a paru sous le titre La Pierre et l’oiseau (Labor et Fides, 2004).
Nicolas Dieterlé n’a de son vivant jamais souhaité publier aucun texte, mais laisse des écrits nombreux – récits, proses et poèmes.
Il n’a également rien voulu montrer au public de son travail pictural, mais il laisse plus de 500 (…)

La poésie c'est autre chose, 1001 définitions de la poésie

15 mai 2008

La poésie c’est autre chose, 1001 définitions de la poésie

Le but de cet ouvrage n’est pas de développer une doctrine ni d’exprimer une sensibilité, même si, bien sûr, il ne saurait être aussi objectif ni exhaustif qu’on l’a souhaité. Son propos est avant tout de faire comprendre et aimer la poésie : éclairer la signification et l’importance de cette forme littéraire essentielle et aujourd’hui si méconnue qu’on appelle poésie et inciter ainsi à la lire. Il s’agit, modestement, de faire partager une passion. Exercice difficile s’il en est, mais plus nécessaire que (…)

Journal de l'air

1er avril 2008

Journal de l’air

"Les heures se perdent un léger vent
traverse le regard comme si
quelque chose restait suspendu
entre une feuille et l’autre on ignore
ce qui vient ce qui s’en va ailleurs
est un mot sans visage on habite
un silence vide on cherche un nom
mais la brume efface les images
au bord du pré une vache attend"

Levée d’empreintes

1er février 2008

Levée d’empreintes

Ce nouveau recueil de Pierre Dhainaut comporte 12 parties : Tracé pour l’écho, Trois rituels nocturnes, Aux nuits parturientes, Largeur d’écoute, Par temps sec ou lisible, Dans l’ordre de la venue, À la merci des lèvres, Permanence des préliminaires, Accords au passage, Questions premières, Enfin ce serait oui, Offrir et ne jamais fini. La forme des textes varie : poèmes amples, strophes, fragments. Au cœur du recueil, Accords au passage, dans cette forme entre aphorisme et haïku qu’affectionne tout (…)

Regio de Tadeusz Rozewicz

1er février 2008

Regio de Tadeusz Rozewicz

Prix européen de littérature 2008
Traduit du polonais et présenté par Claude-Henry du Bord et Christophe Jezewski.
Edition bilingue polonais/français
Le présent ouvrage donne l’intégralité d’un des grands recueils de la maturité de Rozewicz, Regio (1969), ainsi qu’un choix de poèmes extraits d’une dizaine de ses autres recueils.
Dramaturge, nouvelliste, poète, Rozewicz appartient à une génération qui a eu 20 ans dans un pays martyrisé par les nazis et vécu sa maturité sous la dictature communiste. En (…)

<i>Ce n'est que l'enfance</i>

1er février 2008

Ce n’est que l’enfance

Prix de littérature Nathan Katz 2008.
Ce livre, écrit du 23 février 2004 au 30 janvier 2006, comporte une cinquantaine de textes tous écrits dans la même forme : des poèmes de quatre strophes de quatre vers chacune. L’ensemble est dédié par Bernard Vargaftig à la mémoire de son fils et cette dédicace donne la couleur du livre. Une douleur secrète s’y lit, qui ravive de plus anciens souvenirs. Rien n’est dit, mais par la magie des mots liés en d’étranges gerbes, tout affleure sans cesse.
Citons par (…)

Les Ténèbres de l’Espérance

1er octobre 2007

Les Ténèbres de l’Espérance

De livre en livre, Jean Mambrino se renouvelle avec une extraordinaire audace. Comme un souffle de rosée bruissant donnait à lire une parole ample et harrmonieuse. Plus tendue certes que les longs vers comme xtatiques de son précédent recueil L’Abîme blanc, mais animés d’une force sûre et sereine. Les Ténébres de l’espérance sont le récit d’une descente en enfer. Et cet enfer est celui du manque d’espoir qu’il sent ronger notre temps, comme une maladie : « Que peux-tu saisir si tes mains sont de cendre, / (…)

Poème
de l’instant

Charles Cros

Sonnet

Moi, je vis la vie à côté,
Pleurant alors que c’est la fête.
Les gens disent : « Comme il est bête ! »
En somme, je suis mal côté.

J’allume du feu dans l’été,
Dans l’usine je suis poète ;
Pour les pitres je fais la quête.
Qu’importe ! J’aime la beauté.

Beauté des pays et des femmes,
Beauté des vers, beauté des flammes,
Beauté du bien, beauté du mal.

J’ai trop étudié les choses ;
Le temps marche d’un pas normal ;
Des roses, des roses, des roses !

Charles Cros, « Sonnet », Le Collier de griffes.