Arfuyen

Contact

35 rue Le Marois

75016

Paris

Eaux profondes de Roger Munier

1er septembre 2007

Eaux profondes de Roger Munier

Collection « Les Cahiers d’Arfuyen »
Philosophe de formation après plusieurs années chez les jésuites, en compagnonnage avec Jean Mambrino, Roger Munier, âgé de 84 ans, est l’un des écrivains les plus admirés et les plus secrets de notre époque. Il est depuis leur origine l’un des auteurs tutélaires des Éditions Arfuyen, qui ont publié sept de ses ouvrages : Terre sainte (1980), Éden, Arfuyen, 1988 ; Requiem, Arfuyen, 1989 ; Stèle pour Heidegger, Arfuyen, 1992 ; Exode, Arfuyen, 1993 ; Dieu d’ombre, (…)

Laisser partir

1er juin 2007

Laisser partir

"Je plongeai dans l’espace invisible.
La langue humaine disparut.
Une seule matière
ou peut-être un seul songe
se découpait, se refermait
à la croisée
de mon regard.
Ombres lointaines, lueurs perdues
présences, tremblantes présences
je vous ai confondues…"

Enquête sur les domaines mouvants de Max de Carvalho

1er mai 2007

Enquête sur les domaines mouvants de Max de Carvalho

"Je respire ce parfum
à la brise du soir.
Je suis au bord de
vous comprendre,
énigme sans matin
du lever de la nuit."

Souvenirs d'immensité avec troubles de la vision de Marcel Moreau

1er mars 2007

Souvenirs d’immensité avec troubles de la vision de Marcel Moreau

Prix de littérature Nathan Katz 2007
Je voyageais comme j’écris, en dévorateur du visible et de l’invisible. Un voyage, une écriture, chez moi, c’est la conquête d’une vérité qui n’est pas toujours ni belle, ni chatoyante, ni rassurante. C’est aussi m’en aller à ses relents, ses sueurs, ses déjections, non pour m’y vautrer, mais pour mettre ma propre humilité à l’épreuve du courage qu’elle exige, pour la regarder en face et en accepter les (…)

J’ai vu les muses de Leonardo Sinisgalli

1er février 2007

J’ai vu les muses de Leonardo Sinisgalli

Unique, étrange, l’œuvre de Leonardo Sinisgalli, mort à Rome en 1981, ne cesse à présent d’être redécouverte. Les Éditions Arfuyen ont été les premières en France à publier cette œuvre, du vivant même de son auteur (L’Âge de la lune, trad. Gérard Pfister, bilingue italien-français, 1981), et à éditer quinze ans après l’un de ses textes en prose les plus denses (Horror vacui, trad. Jean-Yves Masson, 1995). La parution en édition bilingue de son chef d’œuvre, J’ai vu les Muses, dans une admirable traduction à (…)

L’ailleurs des mots

1er janvier 2007

L’ailleurs des mots

Du fait de l’Occupation, Anise Koltz, alors jeune lycéenne, est amenée à s’orienter vers la langue et la littérature allemandes. C’est ainsi que ses premiers ouvrages seront tous écrits dans cette langue. Quelques années plus tard, son mari René Koltz, éminent médecin, directeur de la Santé publique du Grand-Duché mourra prématurément des suites des tortures que lui ont infligées les nazis. Ces deux éléments expliquent le rapport très difficile d’Anise Koltz à la langue, et en particulier la langue (…)

Bouteilles à la mer d'un ermite migrateur de Michel Jourdan

1er septembre 2006

Bouteilles à la mer d’un ermite migrateur de Michel Jourdan

Préface d’Yves Leclair.
"Comme un retour au centre de l’univers
dans la Présence du rien à chaque instant,
dans ce viol d’oiseaux sur l’océan et dans le paysage immobile."
"Dans la méditation
ce qui est long
devient court."
Michel Jourdan, est né à Marseille en 1947. Il a effectué de nombreux voyages à travers l’Europe, aux Etats-Unis, en Grèce et en Inde et au Népal qui le marqueront profondément. Il s’installe en Haut-Ariège dans des conditions volotairement rudes et éloignées de la modernité (…)

Regain de Rachel

1er juin 2006

Regain de Rachel

Née en Russie en 1890, Rachel est l’une des grandes pionnières de la littérature hébraïque moderne. Traduite dans les principales langues internationales, son oeuvre est encore totalement à découvrir en français.
La poésie de Rachel témoigne de l’éphémère, de l’effacement, de la disparition. Si son écriture révèle une forte empreinte biblique, sa poétique, étonnamment moderne, cultive l’éclair et le dépouillement. Sa voix est celle d’une intériorité vibrante, retenue : "Oh le toucher léger, la force profonde/ (…)

Carnets du veilleur de Jean-Pierre Jossua

1er juin 2006

Carnets du veilleur de Jean-Pierre Jossua

Carnets du veilleur est le premier livre de Jean-Pierre Jossua publié par les éditions Arfuyen. En peu d’hommes la culture théologique s’allie avec une si vive sensibilité spirituelle et à une si profonde connaissance de la poésie. Créateur du concept de « théologie littéraire », il ne pouvait se faire qu’Arfuyen ne le rencontre un jour. Ce petit livre de réflexions construit en trois moments (Tourné vers l’avenir, L’année devant soi et L’amandier fleurira) en est l’heureuse occasion.
Jean-Pierre Jossua (…)

Et la terre coule

1er mars 2006

Et la terre coule

Prix de littérature Nathan Katz 2006.
"et la terre coule/ c’est du sang/ tant les paroles/ sont mêlées / en elle/ depuis/ qu’on les passe / pour la vivante / la riante/ qui est là toujours en nous". D’un vers à l’autre, d’un thème à l’autre, la parole d’Henri Meschonnic est d’une étonnante fluidité. Le poème coule comme "la terre coule", comme coule le sang, symbole de vie, mais tout aussi bien de mort.
"Cette terre qui "coule", c’est le temps des vivants, et c’est le lieu des morts. C’est le lieu du (…)

Poème
de l’instant

Emmanuel Moses

Il était une demi-fois

Donnez-moi un mot
J’en ferai deux, j’en ferai trois
Et puis cent, et puis mille
Et quand je ne pourrai plus compter
Je repartirai en arrière
Jusqu’au tout premier
Qui sera le dernier.

Il était une demi-fois, Emmanuel Moses, illustré par Maurice Miette, Éditions Lanskine, 2019, p.32.