Arlette Albert-Birot et Traverses

Arlette Albert-Birot et Traverses

Arlette Albert-Birot s’est éteinte le 2 juillet dernier. Avec elle disparaît une grande dame de la poésie, une grande dame tout court, qui avait rejoint avec enthousiasme le groupe de recherches “Traverses”, créé en 1992 à l’université Paris 8 par Montserrat Prudon et en était rapidement devenue l’un des piliers, écrivant au fil des ans de nombreux articles. Ces textes témoignent aujourd’hui d’un silence, celui de la voix à jamais éteinte, de la présence fidèle et des interventions aux différents séminaires, journées d’étude ou colloques, sans parler des innombrables conversations à bâtons rompus, copeaux précieux d’une curiosité toujours inassouvie, d’une constante invite au voyage. Nous avons voulu les réunir et vous les proposer.

Paru le 1er janvier 2011

Éditeur : Calliopées

Genre de la parution : Essai

Support : Livre papier

Poème
de l’instant

Charles Cros

Sonnet

Moi, je vis la vie à côté,
Pleurant alors que c’est la fête.
Les gens disent : « Comme il est bête ! »
En somme, je suis mal côté.

J’allume du feu dans l’été,
Dans l’usine je suis poète ;
Pour les pitres je fais la quête.
Qu’importe ! J’aime la beauté.

Beauté des pays et des femmes,
Beauté des vers, beauté des flammes,
Beauté du bien, beauté du mal.

J’ai trop étudié les choses ;
Le temps marche d’un pas normal ;
Des roses, des roses, des roses !

Charles Cros, « Sonnet », Le Collier de griffes.