Arlette Albert-Birot et Traverses

Arlette Albert-Birot et Traverses

Arlette Albert-Birot s’est éteinte le 2 juillet dernier. Avec elle disparaît une grande dame de la poésie, une grande dame tout court, qui avait rejoint avec enthousiasme le groupe de recherches “Traverses”, créé en 1992 à l’université Paris 8 par Montserrat Prudon et en était rapidement devenue l’un des piliers, écrivant au fil des ans de nombreux articles. Ces textes témoignent aujourd’hui d’un silence, celui de la voix à jamais éteinte, de la présence fidèle et des interventions aux différents séminaires, journées d’étude ou colloques, sans parler des innombrables conversations à bâtons rompus, copeaux précieux d’une curiosité toujours inassouvie, d’une constante invite au voyage. Nous avons voulu les réunir et vous les proposer.

Paru le 1er janvier 2011

Éditeur : Calliopées

Genre de la parution : Essai

Support : Livre papier

Poème
de l’instant

Lorand Gaspar

Approche de la parole

Le poème n’est pas une réponse à une interrogation de l’homme ou du monde. Il ne fait que creuser, aggraver le questionnement. Le moment le plus exigeant de la poésie est peut-être celui où le mouvement (il faudrait dire la trame énergétique) de la question est tel - par sa radicalité, sa nudité, sa qualité d’irréparable - qu’aucune réponse n’est attendue plutôt, toutes révèlent leur silence. La brèche ouverte par ce geste efface les formulations. Les valeurs séparées, dûment cataloguées, qui créent le va-et-vient entre rives opposées sont, pour un instant de lucidité, prises dans l’élan du fleuve. De cette parole qui renvoie à ce qui la brûle, la bouche perdue à jamais.

Approche de la parole,
Éditions Gallimard, 1978.