Arthur Rimbaud

Arthur Rimbaud

Les poèmes de "L’homme aux semelles de vent" chanté par Catherine Le Forestier, Colombe Frézin, Bernard Ascal, Léo Ferré, Patrick Janvier, Patrick Hamel, Kirjuhel, Chris Papin, Bruno Ruiz, Claude Vence ("Alchimie du verbe" ; "Le bateau Ivre" ; "L’éternité" ; "J’ai tendu les cordes" ; "On est pas sérieux quand on a 17 ans" ; "Chanson de la plus haute tour" ; "A la musique" ; "Le pauvre songe" ; "Bannières de mai" ; "Le mal" ; "Le dormeur du val" ; "Sensation" ; "Ma bohème" ; "L’étoile a pleuré Rose" ; "Ophélie" ; "Les poètes de 7 ans" ; "Rêvé pour l’hiver" ; "Voyelles" ; "Au cabaret vert").

Paru le 1er mars 2004

Éditeur : EPM

Genre de la parution : CD

Support : Livre papier

Poème
de l’instant

Autoportrait d’un autre

IL S’ÉTAIT TRESSÉ un masque de fougères qui, le matin même, était encore vert. À présent il était devenu sec et cassant, pauvre armure désormais incapable de le cacher. Les oiseaux plongeaient comme des poignards dans la succion des vagues. Il se rappelait l’accélération de la chute, l’écriture de l’eau autour de son corps. Ainsi était-il resté des heures étendu. Était-il vrai que l’île se fût formée de la sorte, il ne pouvait le dire. Il se rappelait seulement la lenteur après la chute, l’acquittement de la violence qui l’avait libéré, l’étreinte de la mer.

Cees Nooteboom, Autoportrait d’un autre, Traduit du néerlandais par Philippe Noble, Actes Sud, 1994.