Atelier Baie

Contact

10 Rue des Tilleuls

30900

NIMES

Se donner rendez-vous

13 octobre 2022

Se donner rendez-vous

Se revoir encore parce que l’on s’est oublié,se donner rendez-vous comme une habitude pour sentir le parfum de la ville reconnue
S’appeler un matin juste pour avoir des nouvelles de la nuit où nous avons rêvé de tant de voyages sur des pages d’écriture
Se mettre à pleurer sur des gens disparus de ces personnes qui déjà nous laissaient la liberté d’aimer les vents contraires, rire ensuite avec la même force des traits particuliers qui jalonnent les destinées, la nôtre, la tienne et celle des enfants qui (…)

Match

6 mars 2014

Match

Poèmes contre poèmes pour une célébration du rugby

Poésième

1er mars 2014

Poésième

La poésie d’Antoine Beauchamp est, elle aussi, verticale, sous-marine et ascensionnelle. Elle bondit, elle s’enfonce, elle monte, elle creuse, sa sensualité est aussi escarpée que profonde. À propos de Poésième, l’écrivain Philippe Ségur l’écrivait à Marie-Thérèse Bedos ? : « C’est beau de bout en bout. On aborde la dernière page avec le même sentiment de plénitude, d’exactitude du verbe, d’énergie brute de chaque mot, qu’on a en commençant le manuscrit. C’est, à n’en pas douter, un poète authentique, inspiré, à (…)

Robinson dans les villes

1er novembre 2013

Robinson dans les villes

Le fils, Nathan R. Grison, est photographe, le père, Laurent Grison, est poète. Ils sont amoureux des villes dont ils tracent, noir et blanc de l’image, noir sur blanc des mots, les mystères, les secrets et tous ces signes, ombres, courbes, éclats furtifs qui révèlent leur humanité. Robinson dans les villes est une quête duelle, un « livre-ville » dont les corps urbains brouillent les pistes, se répondent à distance, entre chimère et fiction, réel minuscule et mémoire en béton. Les villes bruissent et (…)

Levée des ombres

1er avril 2013

Levée des ombres

L’ancienne abbaye d’Aniane, en voie de réhabilitation après des années d’abandon, est un lieu de mémoire, de douleur. D’abord vouée à la prière, détruite pendant les guerres de religion, elle a accueilli une filature de coton au début du xixe siècle, avant de devenir dès 1845 un établissement pénitentiaire pour adultes puis en 1885 une colonie pour mineurs délinquants ou simples vagabonds.
À l’invitation de la Communauté de communes Vallée de l’Hérault, propriétaire de ce site exceptionnel depuis 2010, (…)

Poème
de l’instant

Louis-Philippe Dalembert

Cantique du balbutiement

j’erre dans paris vide
de nos rires de notre frénésie
absent de notre absence
le soleil de printemps
rayonne inutile
déchu de nos flâneries
des baisers des amants
et de leurs mains complices
le long du canal saint-martin

Louis-Philippe Dalembert, Cantique du balbutiement, Éditions Bruno Doucey, 2020.