Ateliers Jeunesse - Librairie Canopé

PRINTEMPS DES POÈTES / 20 ANS / LA BEAUTÉ

Pour ses 20 ans, le Printemps des Poètes donne carte blanche au Centre de Création pour l’Enfance – Maison de la poésie jeunesse de Tinqueux (51) à la Librairie Canopé. Depuis toujours, le Centre de Créations pour l’Enfance conduit ses projets avec une tendresse toute particulière pour le livre et la lecture. Il s’agit d’inscrire la poésie dans un projet au long cours et d’œuvrer pour la transmission de la poésie contemporaine riche de son extraordinaire diversité.


Programme :

* Atelier de jeu, avec Frédéric Forté, poète
5 poèmes, composés chacun de 5 vers, chacun associé à une couleur et imprimé sur une brique de bois. Les joueurs installent les briques sur le support en suivant (ou pas !) le code couleur de la grille. La lecture pourra se faire horizontalement ou verticalement, de gauche à droite ou de droite à gauche, de haut en bas ou de bas en haut, augmentant encore le nombre de possibilités.

* Créations d’un petit livre unique avec Gaëlle Allart, plasticienne
À partir des textes produits pendant l’atelier d’écriture, Gaëlle Allart accompagnera les participants dans la création d’un petit livre d’artiste, en pièce unique, on utilisant les techniques de la gravure, des tampons et du dessin. Chaque participant repartira avec son livre.

* Découverte de la collection Petit Va ! et la revue VA ! avec Mateja Bizjak-Petit, directrice du Centre de Créations pour l’Enfance
La collection Petit VA ! Une collection de poésie contemporaine pour la jeunesse qui interroge le monde et son temps. Une collection tendre bien qu’assez éloignée des clichés clinquants et colorés qu’on accroche trop souvent aux devantures des idées reçues. La collection compte 24 titres à ce jour.
La revue annuelle de poésie jeunesse VA ! se décline non pas par numéro, mais par couleur. Elle donne à voir et à lire des poètes d’aujourd’hui.

Biographie intervenants
Frédéric Forte est un poète inventif que les contraintes fascinent. Il a lu Exercices de style de Raymond Queneau en classe de 5e et a le souvenir très net d’avoir découvert à cette occasion dans un manuel le mot « Oulipo », c’est l’Ouvroir de Littérature Potentielle, groupe littéraire dont il est membre depuis 2005. Ses initiales sont aussi celles de « formes fixes » dont il aime explorer les potentialités, qu’elles soient issues des traditions poétiques ou bien conçues par les oulipiens.

Gaëlle Allart, plasticienne, a suivi les cours de l’École Régionale Supérieure d’Expression Plastique de Tourcoing et de la Faculté des Arts d’Amiens dont elle est diplômée. Il s’agit d’une artiste libre, comme en témoignent ses personnages débordants de poésie et d’envie, jouant sur de subtiles superpositions de réalités où l’enfance n’est jamais très loin.

Mateja Bizjak-Petit, directrice du Centre de créations pour l’enfance - Maison de la poésie à Tinqueux, a suivie des études de dramaturgie à l’université de Ljubljana. Ensuite elle s’est spécialisée en tant que metteur en scène au Théâtre des Mains nues à Paris et au Center for Puppetry Arts à Atlanta. Elle écrit la poésie en slovène et en français et a publié plusieurs recueils : Le Ti en 2006, Alica s tisoč rokami (Alice aux mille bras) en 2009 & 2013, Vosek speče sreče en 2012 et Je suis ton poème en 2016. Parmi ses dernières traductions : André Velter, Claude Esteban, Guy Goffette, Zeno Bianu, Tone Škrjanec, Valérie Rouzeau …


Informations pratiques
16 mars 2019 - 15h/17h
LIBRAIRIE CANOPÉ - 13, rue du Four, 75006 Paris

Entrée libre sur inscription obligatoire par courriel : librairie@reseau-canope.fr

Poème
de l’instant

Carl Norac

Avant de tout dire

Toute la beauté du monde, je ne peux pas te la dire. Mais rien ne m’empêche d’un peu l’approcher avec toi.

Il y a de si grands murs qui cachent les jardins, des dépotoirs au bord des plages, des ghettos dans des îles, tant de blessures aux paysages.

Par bonheur, un peu de splendeur demeure alentour et le dire, même tout bas, par amour, c’est croire encore qu’un jour, nous irons la trouver, toute la beauté du monde.

Carl Norac, « Avant de tout dire », Le livre des beautés minuscules, Éditions Rue du Monde.