Au bout du môle de Bruno Garnier

Au bout du môle de Bruno Garnier

"Ce poème est un long hommage à deux paroles, celle de Pessoa et celle de Beckett. C’est aussi un hommage aux rues de Lisbonne où le choix d’une lecture réunit les deux grandes voix au bord d’une mer qui eclle de l’Ode maritime, aussi bien que celle de l’imaginaire universel des lointains."

Paru le 1er juillet 2009

Éditeur : Alidades

Genre de la parution : Recueil

Support : Livre papier

Poème
de l’instant

Charles Cros

Sonnet

Moi, je vis la vie à côté,
Pleurant alors que c’est la fête.
Les gens disent : « Comme il est bête ! »
En somme, je suis mal côté.

J’allume du feu dans l’été,
Dans l’usine je suis poète ;
Pour les pitres je fais la quête.
Qu’importe ! J’aime la beauté.

Beauté des pays et des femmes,
Beauté des vers, beauté des flammes,
Beauté du bien, beauté du mal.

J’ai trop étudié les choses ;
Le temps marche d’un pas normal ;
Des roses, des roses, des roses !

Charles Cros, « Sonnet », Le Collier de griffes.