Au bout du petit matin d’Yves Patrick Augustin

Au bout du petit matin d'Yves Patrick Augustin

Hommage à Aimé Césaire

Parce que chaque petit matin nous apporte le souvenir du prophète qui bouleversa le monde avec la force de son verbe ; parce que chaque petit matin de pierraille au coeur des îles de misère, chaque petit matin de ciel ardent, chaque petit matin de volcans réveillés et de mots en éruption est une résurrection, je salue à la fois le roc et la cendre, le géant et la pierre, celui qui ébranla le langage avec des mots aux bords de l’incandescence, la sentinelle de ma race : le Père de la Négritude, Aimé Césaire.

Paru le 1er septembre 2013

Éditeur : L’Harmattan

Genre de la parution : Recueil

Support : Livre papier

Poème
de l’instant

Marceline Desbordes-Valmore

« Les roses de Saadi »

J’ai voulu, ce matin, te rapporter des roses ;
Mais j’en avais tant pris dans mes ceintures closes
Que les nœuds trop serrés n’ont pu les contenir.

Les nœuds ont éclaté. Les roses envolées
Dans le vent, à la mer s’en sont toutes allées.
Elles ont suivi l’eau pour ne plus revenir ;

La vague en a paru rouge et comme enflammée :
Ce soir, ma robe encore en est tout embaumée…
Respires-en sur moi l’odorant souvenir.

Marceline Desbordes-Valmore, « Les roses de Saadi », Poésies de 1830.