Au bout du petit matin d’Yves Patrick Augustin

Au bout du petit matin d'Yves Patrick Augustin

Hommage à Aimé Césaire

Parce que chaque petit matin nous apporte le souvenir du prophète qui bouleversa le monde avec la force de son verbe ; parce que chaque petit matin de pierraille au coeur des îles de misère, chaque petit matin de ciel ardent, chaque petit matin de volcans réveillés et de mots en éruption est une résurrection, je salue à la fois le roc et la cendre, le géant et la pierre, celui qui ébranla le langage avec des mots aux bords de l’incandescence, la sentinelle de ma race : le Père de la Négritude, Aimé Césaire.

Paru le 1er septembre 2013

Éditeur : L’Harmattan

Genre de la parution : Recueil

Support : Livre papier

Poème
de l’instant

Carl Norac

Avant de tout dire

Toute la beauté du monde, je ne peux pas te la dire. Mais rien ne m’empêche d’un peu l’approcher avec toi.

Il y a de si grands murs qui cachent les jardins, des dépotoirs au bord des plages, des ghettos dans des îles, tant de blessures aux paysages.

Par bonheur, un peu de splendeur demeure alentour et le dire, même tout bas, par amour, c’est croire encore qu’un jour, nous irons la trouver, toute la beauté du monde.

Carl Norac, « Avant de tout dire », Le livre des beautés minuscules, Éditions Rue du Monde.