Au diable vauvert

Contact

La Laune - BP 72

30600

Vauvert

Une orange roulant sur le sol d'un parking… de Vincent Ravalec

1er décembre 2009

Une orange roulant sur le sol d’un parking… de Vincent Ravalec

"Une orange roulant sur le sol d’un parking…
et s’illuminant tranquillement de toutes les couleurs de l’univers"

Mines de cristal de Oxmo Puccino

1er décembre 2009

Mines de cristal de Oxmo Puccino

"J’ai choisi d’imaginer
ce que nous aurions pu
Pour ne jamais réaliser
que nous ne rions plus
Si on avait su ne plus se déchirer
Aurions-nous pu sauver
ce qu’on a perdu"

Basket Ville de Félix Jousserand

1er décembre 2009

Basket Ville de Félix Jousserand

"constatons le climat accueillant
plusieurs rangées de pitbulls
survitaminés ont les canines
acérées-bavant- autour
d’une bande d’étudiants [chaussures en cuir]"

Les soliloques de Jehan-Rictus

1er décembre 2009

Les soliloques de Jehan-Rictus

"Et qu’on m’tue ou qu’
j’aille en prison,
j’m’en fous, j’n’connais
plus d’contraintes :
J’suis l’Homme modern’,
qui pouss’ sa plainte,
Et vous savez ben
qu’j’ai raison !"

<i>Bernard Vargaftig - coffret livre - DVD</i>

1er avril 2008

Bernard Vargaftig - coffret livre - DVD

Dans les jardins de mon père, le film écrit par Cécile Vargaftig et Valérie Minetto et réalisé en 2006 par Valérie Minetto, retrace, à travers les questions posées par Cécile à son père, l’itinéraire du poète. Les lieux de son enfance, la Lorraine, l’Indre et la Haute-Vienne où il a été caché enfant pendant la seconde guerre mondiale, l’engagement politique du juif communiste après guerre, les mots, l’élaboration du poème, Bruna son épouse, la filiation, la relation d’héritage. Le livre L’Aveu même d’être là, (…)

Poème
de l’instant

Alejandro Jodorowsky

Es como abrir un menhir con las manos

Cesad de buscar, vosotros mismos sois la puerta
y también los guardianes que prohiben la entrada.
A cada paso que dais os alejais del ombligo
convertidos en fantasmas sedientos de aventura.
Creeís que el matrimonio os libera de la muerte
o que el dinero os inscribe en la jerarquía divina.
Cesad de buscar, el filtro mágico es la conciencia,
ojo que puede regresar a las cuencas vacías de Dios
atravesando la muerte. Nadie se encuentra a sí mismo
recorriendo los mares o bajando a cavernas.
No es fácil, es como abrir un menhir con las manos
porque tenemos un alma más dura que la piedra.

Alejandro Jodorowsky, Traduit de l’espagnol (Chili) par Martin Bakero et Emmanuel Lequeux
dire ne suffit pas, no basta decir, Le Veilleur Éditions, 2003.