Au hasard de l’homme

Auteur : Jean Perret

Au hasard de l'homme

Je rêve, j’ai peur

C’était quelqu’un qui en revenait
un envoyé, quelqu’un qui avait vu
du dedans l’invisible
du dehors le visible

C’était quelqu’un qui portait deux visages
le visage d’un long aller
le visage d’un lent retour

Et qui disait presq’à voix basse

Je rêve de sables mouvants, d’effacement
là où le plus infime s’épanche
dans un humide remuement

J’ai peur de me souvenir
des enfants rieurs aux mains des bourreaux
de leurs noms de rue, de leurs noms d’Etat
de leurs oripeaux

Je rêve d’un enfant qui ne m’aurait pas quitté
de nonchalance dans un berceau de femme

Paru le 1er décembre 2003

Éditeur : L’idée bleue

Genre de la parution : Recueil

Support : Livre papier

Poème
de l’instant

Serge Sautreau

Rivière je vous prie

Loin, un instant, des rives, souvenons-nous, riverains des cours de porcelaine, souvenons-nous des loges de verre, entre flammes et idoles, où se pâmaient le mythe, la révolte, les tyrannies de la fin…

Loin, à l’instant, loin du poumon fertile, c’est l’origine qui appelle avec de longs herbiers ondulant sous la nacre, laissant apercevoir des sables habités, des galaxie solubles, des à-pics de massifs coulés s’engloutissant dans le vert sombre.

Pour invoquer. Pour éveiller le dieu. Pour ne jurer de rien. Pour accueillir. Rivière.

Serge Sautreau, Rivière je vous prie, Éditions l’Atelier le Ciel sur la Terre, 1997