Au souvenir de Yunus Emre

Auteur : Tahar Bekri

Au souvenir de Yunus Emre

Edition bilingue (français-arabe) établie par l’auteur

Inspiré par son voyage en Turquie sur les traces du grand poète de l’amour, Yunus Emre (1238 -1320), Tahar Bekri réaffirme, avec modernité, la liberté humaine.
Loin des visions et des dogmes obscurs, sa poésie, habitée d’interrogation philosophique et de sagesse universelle, célèbre la vie, l’amour, la paix sur la terre, ici-bas.
Son questionnement profond du monde, de la société et du pouvoir noue un dialogue exigeant avec l’actualité dans une Tunisie sous tension.

Tahar Bekri poète né en 1951 à Gabès (Tunisie). Depuis 1976, il vit à Paris où il est maître de conférences à l’université de Paris X-Nanterre. Il a publié une vingtaine d’ouvrages (poésie, essais, livres d’art) en français et en arabe. Sa poésie est traduite dans plusieurs langues et fait l’objet de travaux universitaires.

Diffusion en France : Pollen
Disponible partout en France

Paru le 1er décembre 2012

Éditeur : Elyzad, éditions tunisiennes

Genre de la parution : Recueil

Support : Livre papier

Poème
de l’instant

Valère Novarina

Chronophobie

Ici-bas dans la tourmente, il danse
Écoutez mes aïeux :
Je danse à la gueule de dieu

Traçant une ligne invisible
Entre n’être et naître pas
Entre naître et n’être pas
J’ai vécu vaille que vaille
Tout au fond d’l’univers
Le réel m’a pris en tenaille
Je danse à cœur ouvert

Le jour venu, mon âme d’animal
Si vous la trouvez en moi
Portez-la dans le sein d’Abraham !

Mai 2019, Valère Novarina, extrait de Chronophobie, poème inédit confié au Printemps des Poètes pour la 11e édition du Prix Andrée Chedid du Poème Chanté.