Aucune chanson n’est douce de Danielle Bassez

Aucune chanson n'est douce de Danielle Bassez

Ce livre de Danielle Bassez, son sixième dans la collection Grands Fonds, présente un nouvel aperçu de la fresque familiale que tisse peu à peu cette oeuvre.
La mémoire est ici au travail : c’est elle qui ranime, chez le narrateur, le regard de l’enfant qu’il fut, elle qui l’autorise maintenant à mettre en scène les acteurs, les lieux et les drames d’une enfance comme une longue blessure. Dans ce tableau domine la figure de la "belle-mère" que l’enfant impitoyable observe, dont il subit l’autorité, et, lui semble-t-il, la haine.

Paru le 1er avril 2013

Éditeur : Cheyne

Genre de la parution : Recueil

Support : Livre papier

Poème
de l’instant

Carl Norac

Avant de tout dire

Toute la beauté du monde, je ne peux pas te la dire. Mais rien ne m’empêche d’un peu l’approcher avec toi.

Il y a de si grands murs qui cachent les jardins, des dépotoirs au bord des plages, des ghettos dans des îles, tant de blessures aux paysages.

Par bonheur, un peu de splendeur demeure alentour et le dire, même tout bas, par amour, c’est croire encore qu’un jour, nous irons la trouver, toute la beauté du monde.

Carl Norac, « Avant de tout dire », Le livre des beautés minuscules, Éditions Rue du Monde.