Audace

Quand on se choisit un nom de scène, ce n’est pas par hasard. Alors, s’appeler Audace ne va pas sans risque ni panache.
Cette jeune interprète de 23 ans n’a pas craint d’empoigner les mots déroutants et déroutés du grand dramaturge Valère Novarina, afin de leur inventer un tempo alarmé et rebelle.
C’est cette fougue et ce phrasé au refrain « vaille que vaille » que le jury de cette 11ème édition du Prix Andrée Chedid du Poème Chanté, menée par Le Printemps des Poètes et présidée par Rebecca Manzoni, a tenu à saluer.

Écoutez le poème chanté :





Remise du Prix aux Francofolies 2019

Poème
de l’instant

Jacques Ancet

La dernière phrase

Il n’y a ni drame ni déchirure.
On dirait dans le jour un infime
vertige. Rien ne change mais tout
vacille. ce qu’on voit, on le voit
comme s’il venait de s’absenter
et que chaque objet portait encore
une trace de ce qui s’éloigne.
Un peu de chaleur avant le froid.
Une attente qui n’attend plus rien.

Jacques Ancet, La dernière phrase, Frontispice de Paul Hickin, Éditions Lettres vives, 2004.