Audace

Quand on se choisit un nom de scène, ce n’est pas par hasard. Alors, s’appeler Audace ne va pas sans risque ni panache.
Cette jeune interprète de 23 ans n’a pas craint d’empoigner les mots déroutants et déroutés du grand dramaturge Valère Novarina, afin de leur inventer un tempo alarmé et rebelle.
C’est cette fougue et ce phrasé au refrain « vaille que vaille » que le jury de cette 11ème édition du Prix Andrée Chedid du Poème Chanté, menée par Le Printemps des Poètes et présidée par Rebecca Manzoni, a tenu à saluer.

Écoutez le poème chanté :





Remise du Prix aux Francofolies 2019

Poème
de l’instant

Anna Akhmatova

Poèmes

Au seuil du printemps, il est certains jours
Où la prairie se repose sous la neige dense,
Où les arbres font un bruit gai et sec,
Où le vent tiède est tendre et moelleux,
Où le corps s’étonne de sa légèreté,
Où l’on ne reconnaît plus sa maison,
Où la chanson qui déjà lassait
On la chante avec émoi, comme neuve.

Printemps 1915
Slepnévo

Anna Akhmatova, Poèmes, traduit du russe par Claude Frioux, Éditions Librairie du Globe, 1993.