Auguste ne sait plus grand chose du monde

Auteur : Pierre Soletti

<i>Auguste ne sait plus grand chose du monde</i>

"Tu n’es pas un arbre. Tu n’es pas obligé de naître, vivre et mourir à la même place. Ton bonheur est dans le mouvement. N’oublie pas ça." Mais Auguste a préféré le mouvement intérieur. Il a passé sa vie à pourchasser les résonances entre lui et le monde, depuis son village.

Paru le 1er juin 2017

Éditeur : Ecrits des Forges - FIP

Genre de la parution : Recueil

Poème
de l’instant

Le Chant du métèque

Vous ne saurez jamais ma soif mon angoisse
des visages douloureux, des nébuleuses obscures,
des sourires lumineux, des carrefours tordus,
du temps qui naît, du temps qui meurt,
des fenêtres closes, des tombes étales
sous le baiser humide du ciel.

Jean Malaquais, « Le Chant du métèque », Revue Caravanes 7, Éditions Phébus, 2001.