Autour de la Tâche du traducteur

collectif :

Paul de Man (1919-1983)

Wilhelm von Humboldt (1767-1835)

Barton Byg (contemporain/ USA)

Genre – « Poétique de la traduction » (Essai, théorie de la littérature)

Ce volume réunit :

une étude sur La Tâche du traducteur de Walter Benjamin : Conférence de Paul de Man –1983- traduite de l’anglais (américain) par Alexis Nouss (Université de Montréal).

*

Une étude (Wilhelm von Humboldt) du langage comme traduction d’un Moi vers un Toi.

Trad. de l’allemand (Berlin, 1829) Bénédicte Vilgrain

« Sur la parenté des adverbes de lieu avec le pronom dans certaines langues. »

*

Une étude du cinéma comme « traduction » : Barton Byg est le traducteur aux USA des films

de Jean-Maris Straub et Danièle Huillet. Trad. de l’anglais (américain : 1995), Bernard Rival.

« Le Film comme traduction. »

*

120 pages, imprimées en offset. Couv. Noir/ rouge/ sur blanc

Paru le 1er janvier 2004

Éditeur : Théâtre Typographique

Genre de la parution : Essai

Support : Livre papier

Poème
de l’instant

Valère Novarina

Chronophobie

Ici-bas dans la tourmente, il danse
Écoutez mes aïeux :
Je danse à la gueule de dieu

Traçant une ligne invisible
Entre n’être et naître pas
Entre naître et n’être pas
J’ai vécu vaille que vaille
Tout au fond d’l’univers
Le réel m’a pris en tenaille
Je danse à cœur ouvert

Le jour venu, mon âme d’animal
Si vous la trouvez en moi
Portez-la dans le sein d’Abraham !

Mai 2019, Valère Novarina, extrait de Chronophobie, poème inédit confié au Printemps des Poètes pour la 11e édition du Prix Andrée Chedid du Poème Chanté.