Autres Temps

Editions de poésie étrangère (poésie coréenne), de poésie contemporaine.

Revue de poésie "Autre Sud"

Type de livres

13x22 broché

Mode de diffusion

Vilo

Année de création : 1990

Nombre de parutions par an  : 40

Tirage moyen  : (hors poésie) 3000

Auteurs phares : Pour la poésie : les anthologies étrangères

Descriptif

Un catalogue eclectique : littérature, romans, romans noirs, mémoire, biographie, régions, jeunesse, gastronomie, et poésie.
Spécialisation dans la poésie étrangère, dont un catalogue intéressant sur la poésie coréenne.
Revue Autres Sud, revue de référence en poésie.

Accepte de recevoir des manuscrits

Contact :

Editeur : Gérard Blua
email : autrestemps@horizon-imprimeries.com
Tél : 04 42 32 75 42
Fax : 04 42 32 75 37

Contact

Parc d’activités Plaine de Jouques
200 avenue de Coulins

13420

Marseille

<i>Le passant fabuleux</i>

1er janvier 2003

Le passant fabuleux

Co-édité par autres Temps et Les écrits des Forges
Béatrice Libert, du haut de sa Wallonie natale, plonge son regard clair dans les paradoxes du monde et de la vie, attentive à la beauté, à la fragilité, aux voix qui la fécondent.
Parfois ces dernières sont couleurs. C’est le cas de ce « passant fabuleux » qu’elle convoque en regard de ses mots : « J’aimerais écrire comme tu dessines / avec au ventre la jouissance / pleine et vaste de l’imparable geste. »
Grand spécialiste de Picasso, Jean-Marie Magnan (…)

Tout fut ce qui ne fut pas de Tatiana Orono

1er mai 2002

Tout fut ce qui ne fut pas de Tatiana Orono

collection Temps poétique
Ici on accède à toutes les facettes poétiques de Tatiana Orono qui appartient à ce formaidable mouvement poétique sud-américain qui, de Rulfo à Neruda, a su allier la création à l’engagement. S’y ajoute avec subtilité cette touche et cette force supplémentaire que seule une fibre féminine peut développer dans son écriture.

Les passerelles du vent de Jean Aron

1er mai 2002

Les passerelles du vent de Jean Aron

Collection Temps poétique
Pour l’auteur, la beauté doit envelopper l’horreur, la mélodie, doit cacher la mort, le rêve doit nourrir jusqu’au bout les souffrances. Alors il nous présente ses frères de route, ses voisins d’apocalypse, les marins tenaces de son déluge intérieur : Cézanne, Giotto, Chardin.

La garde de Doplicher Fabio

1er mars 2002

La garde de Doplicher Fabio

Fabio Doplicher rappelle l’état de vigilance qui doit être celui du poète face au vide spirituel généré par la "fin des idéologies" en Europe.

Est resté

1er février 2002

Est resté

L’un des plus grands poètes contemporains nous donne là un regard posé sur un long cheminement dans la vie et le poème, avec nostalgie et pourtant avec encore enthousiame.

Poème
de l’instant

Lorand Gaspar

Approche de la parole

Le poème n’est pas une réponse à une interrogation de l’homme ou du monde. Il ne fait que creuser, aggraver le questionnement. Le moment le plus exigeant de la poésie est peut-être celui où le mouvement (il faudrait dire la trame énergétique) de la question est tel - par sa radicalité, sa nudité, sa qualité d’irréparable - qu’aucune réponse n’est attendue plutôt, toutes révèlent leur silence. La brèche ouverte par ce geste efface les formulations. Les valeurs séparées, dûment cataloguées, qui créent le va-et-vient entre rives opposées sont, pour un instant de lucidité, prises dans l’élan du fleuve. De cette parole qui renvoie à ce qui la brûle, la bouche perdue à jamais.

Approche de la parole,
Éditions Gallimard, 1978.