Aux Cailloux des Chemins

Les éditions Aux cailloux des Chemins ont vu le jour en 2020. Elles publient de la poésie contemporaine, principalement francophone, à un rythme de trois à six œuvres annuellement. D’autres axes éditoriaux seront développés parallèlement à la poésie : de la prose et de l’illustration. Prétexte à des rencontres entre artistes et entre auteurs avec leur public, chaque publication donne lieu à des événements associés : lectures, rencontres avec les auteurs, en librairies, en divers lieux associatifs.

Contact

24 avenue Charles de Gaulle

33520

Bruges

Sans respirer

1er décembre 2022

Sans respirer

Dans les jupons des filles se cousent l’attente et le désir. Points tendus, poings serrés, Laurence Lépine, entre désespoir et sublimation, attise la relation amoureuse. Elle l’écrit, elle lui écrit, à en perdre le souffle sans savoir, sans présumer, se livrant et nous livrant à la forge incandescente de la passion.

Ni chagrin d'amour ni combat de reptiles

1er septembre 2022

Ni chagrin d’amour ni combat de reptiles

Paméla Ramos nous suggère dans sa postface que lire Heptanes Fraxion est comme emprunter un chemin qui se dessine « insidieusement, au milieu du terrain vague de ses observations routinières, » où « se dresse progressivement la bâtisse. » « Le monde selon Fraxion » souligne dans son recueil Ni chagrin d’amour ni combat de reptiles les contours âpres d’une société où êtres humains et paysages nous semblent à la fois proches et étrangers, non miscibles. Jours inutiles ou amours perdues de filles paumées (…)

Laboratoire d'insomnies

13 avril 2022

Laboratoire d’insomnies

tant que le temps lui-même réussira pas à devenir un poème il y aura pire que cette panoplie des laboratoires d’insomnie pour apprivoiser ses blessures.
Denis Samson

Please

2 février 2022

Please

mais nous ne parlerons pas d’une couleur seulement de nos souvenirs de l’impression de cette couleur vécue une fois pour toutes dans nos passés respectifs
Derek Munn

Choses revues dans Bordeaux et ailleurs

15 décembre 2021

Choses revues dans Bordeaux et ailleurs

Je me dis que le paysage est une émotion… Je tisse les conjectures les plus improbables. Pourquoi ne pas prêter au paysage un langage qui n’appartiendrait qu’à lui ? Et si son être se mettait à penser ?
Dominique Boudou

Le vent souffle sur nos traces depuis toujours

13 septembre 2021

Le vent souffle sur nos traces depuis toujours

puisqu’elle nous laisse sans mots la pierre rencontrée sur le chemin contient le monde et c’est la mélancolie qui fait que l’on se reconnaît en elle
Michel Bourçon

Les voix du venir

13 mai 2021

Les voix du venir

les mots c’est pas nous les mots c’est quelque chose qui nous sépare de nous
Charles Pennequin

là ou ici

13 mars 2021

là ou ici

je ne peux pas partir d’où
je ne fais que partir
je reste & dans ce « je reste » il y a
tous les départs qui s’en vont
Vincent Motard-Avargues

Combattant Varié

1er décembre 2020

Combattant Varié

Cette rue sans nom, trop aride pour une graine, j’ai pourtant levé d’elle tout ce que je suis. Elle est la paille de pierre que je tète. L’enfance inassouvie. Une soif.
Stéphane Bernard

User le bleu suivi de Sous la peau

13 septembre 2020

User le bleu suivi de Sous la peau

il me faut écrire le poème de ceux qui tentent un peu de ceux qui croient toujours
Murièle Modély

Poème
de l’instant

Philip Larkin

Où vivre, sinon ?

Est-ce pour maintenant ou pour toujours
Que le monde est pendu à une tige ?
Est-ce pour un rendez-vous ou par ruse,
Ces bois trouvés pour aller faire un tour ?

Est-ce miracle ou mirage
Si vers les miennes se lèvent tes lèvres ?
Et les soleils, comme des balles de jongleurs,
Sont-ils une feinte ou un gage ?

Darde tes feux, mon ange surprenant,
Faisant front de tes seins à la peur coupe court,
Te prenant maintenant, je te prends pour toujours,
Car le toujours est toujours cet instant.

Philip Larkin, Où vivre, sinon ?, Traduit de l’anglais par Jacques Nassif, Éditions de la Différence, 1994.