Aux arbres penchés

Auteur : Emeric de Monteynard

Aux arbres penchés

Un arbre ne s’adonne qu’à une chose, une seule,

peut-être essentielle : fixer la lumière.


Mais il sait aussi donner du temps et regarder la pierre :

il sait bien que rien n’est plus corrosif et que rien n’abaisse plus – une pierre – que de n’être plus regardée.


Un arbre n’a pas toujours – en plus – à donner
des raisons de se taire ou de rester où il est.

Heureusement !

Paru le 1er juin 2006

Éditeur : L’arbre à paroles Maison de la Poésie d’Amay

Genre de la parution : Recueil

Support : Livre papier

Poème
de l’instant

Guennadi Aïgui

« Un peu »

bonheur ? – « Un peu »
béatitude – « Un peu » :

ô murmure : comme vent – du soleil :

de pain – un peu… et de lumière du jour… –

et du petit bruit des hommes
comme d’une nourriture – pour la Mort prête… –

que nous la rencontrions paisiblement
comme si nous étions tous toujours sur tout seuil –

en fraternelle souffrance… –

ô notre liberté !… – lueur d’âme :

simple :

« Un peu »
1975

Aïgui, « Un peu », Festivités d’hiver, traduit du russe par Léon Robel, Les Éditeurs français réunis, 1978.