Aux lèvres des péris

Auteur : Bernadette Engel-Roux

<i>Aux lèvres des péris</i>

"Hector

Hectoris Andromache

Qu’un monceau de terre me recouvre
que je n’entende tes cris
lorsqu’un torse de bronze t’emportera !
Femme, tu es ma femme
Tu souffriras, mienne et captive
à verser l’eau tisser la toile
d’un autre que moi
Ils nous sépareront
mais c’est mienne que tu entres
dans notre éternité"

Paru le 1er janvier 2003

Éditeur : L’arbre à paroles Maison de la Poésie d’Amay

Genre de la parution : Recueil

Poème
de l’instant

Lettre à sa fille

Pour avoir de la joie, il faut être avec des gens réjouis.

Madame de Sévigné, Lettre à sa fille, depuis Auxerre, samedi 16 juillet 1672.