Aux lèvres des péris

Auteur : Bernadette Engel-Roux

<i>Aux lèvres des péris</i>

"Hector

Hectoris Andromache

Qu’un monceau de terre me recouvre
que je n’entende tes cris
lorsqu’un torse de bronze t’emportera !
Femme, tu es ma femme
Tu souffriras, mienne et captive
à verser l’eau tisser la toile
d’un autre que moi
Ils nous sépareront
mais c’est mienne que tu entres
dans notre éternité"

Paru le 1er janvier 2003

Éditeur : L’arbre à paroles Maison de la Poésie d’Amay

Genre de la parution : Recueil

Poème
de l’instant

Carl Norac

Avant de tout dire

Toute la beauté du monde, je ne peux pas te la dire. Mais rien ne m’empêche d’un peu l’approcher avec toi.

Il y a de si grands murs qui cachent les jardins, des dépotoirs au bord des plages, des ghettos dans des îles, tant de blessures aux paysages.

Par bonheur, un peu de splendeur demeure alentour et le dire, même tout bas, par amour, c’est croire encore qu’un jour, nous irons la trouver, toute la beauté du monde.

Carl Norac, « Avant de tout dire », Le livre des beautés minuscules, Éditions Rue du Monde.