Aux portes interdites

Auteur : Paul Pugnaud

Aux portes interdites

"Mystère facile de l’ombre
Dans la citerne où l’eau clapote
Sous la voûte qui l’emprisonne
L’image nous fait croire
A la présence du passé."

Poèmes posthumes. D’acteur naviguant parmi tous les éléments, il est devenu spectateur impuissant d’une vie qui, comme une pierre, se désagrège. Nous participons à la dernière étape alors que "nos mains se tendent/ sans atteindre le souvenir". (Postface de René Rougerie).

Paru le 1er septembre 2005

Éditeur : Rougerie

Genre de la parution : Recueil

Support : Livre papier

Poème
de l’instant

Treizième poésie verticale

Aujourd’hui je n’ai rien fait.
Mais beaucoup de choses se sont faites en moi.

Des oiseaux qui n’existent pas
ont trouvé leur nid.
Des ombres qui peut-être existent
ont rencontré leurs corps.
Des paroles qui existent
ont recouvré leur silence.

Ne rien faire
sauve parfois l’équilibre du monde
en obtenant que quelque chose aussi pèse
sur le plateau vide de la balance.

Roberto Juarroz, Treizième poésie verticale, traduit de l’argentin par Roger Munier, Librairie José Corti, 1993.