Avec la mort, quartier d’orange entre les dents

Auteur : Marie-Claire Bancquart

Avec la mort, quartier d'orange entre les dents

"Avec la mort, quartier d’orange entre les dents est un quatuor. Ce que dit le titre, symboliquement, par ce morceau juteux, sucré - finalement plaisant - qui rompt la dureté imaginable d’un crâne décharné, rude synthèse de toute vanité. Et quatuor par son architecture, depuis la recherche d’un équilibre du vivre (première suite) à l’assomption de nos sèves dans l’arbre qui est pilier vivant, voulu inaltérable, des recommencements (dernière partie). Tout le livre fait parler les os des "petits faits divers", du "furtif", de "la mer ancienne", de "la bête écrivante"…."
F. B.

Paru le 1er février 2005

Éditeur : Obsidiane

Genre de la parution : Recueil

Support : Livre papier

Poème
de l’instant

Alejandro Jodorowsky

Es como abrir un menhir con las manos

Cesad de buscar, vosotros mismos sois la puerta
y también los guardianes que prohiben la entrada.
A cada paso que dais os alejais del ombligo
convertidos en fantasmas sedientos de aventura.
Creeís que el matrimonio os libera de la muerte
o que el dinero os inscribe en la jerarquía divina.
Cesad de buscar, el filtro mágico es la conciencia,
ojo que puede regresar a las cuencas vacías de Dios
atravesando la muerte. Nadie se encuentra a sí mismo
recorriendo los mares o bajando a cavernas.
No es fácil, es como abrir un menhir con las manos
porque tenemos un alma más dura que la piedra.

Alejandro Jodorowsky, Traduit de l’espagnol (Chili) par Martin Bakero et Emmanuel Lequeux
dire ne suffit pas, no basta decir, Le Veilleur Éditions, 2003.