Balestra

de Gilles Dattas

Balestra

Balestra, recueil de maximes poétiques de Gilles Dattas, est un livre tout à fait original. Croisant son expérience de l’escrime (il a enseigné vingt ans l’art du fleuret), avec celle du dessin (il pratique cet art depuis l’enfance), Gilles Dattas écrit une sorte de manuel qui, comme à la Renaissance, allie tout à la fois l’art de l’escrime, l’art du beau, et l’art de penser. À lire Gilles Dattas, nous prenons conscience que nos conversations ordinaires sont aussi des « joutes ». L’art de l’escrime ainsi révélé, l’ex-escrimeur devient sous nos yeux un proche parent des poètes. Les scènes de la vie courante sont capturées comme dans un rapt. La poésie de son regard saisit ce que tout le monde croise sans le voir, attrape le détail minuscule qui transfigure la vie.

Paru le 28 mai 2020

Éditeur : Lettres Vives

Genre de la parution : Recueil

Support : Livre papier

Poème
de l’instant

Ludovic Janvier

Bientôt le soleil

« Je ne cherche pas l’essor, l’oubli, la grâce, je sais qu’ils me sont impossibles. Et d’ailleurs je ne le voudrais pas. L’ange me fait peur. Non, je cherche la présence et le poids, ou plus exactement la présence me cherche, le poids me trouve, le poids sur moi de la lumière comme un mur, la présence à plein regard de la mer qui fait masse ou du feuillage hanté par le ciel. De sorte que les jours de timidité, ou de trop fort vouloir, je reste pris dans la glu du moment, prisonnier du trop plein jusqu’à la nausée. Les jours de décision, j’allais dire de légèreté mais ne te vante pas, je vois sortir de moi une réponse, plus ou moins claire, plus ou moins simple, plus ou moins forte. Content ? Non, jamais content. Mais, quand même, content. »

Ludovic Janvier, Bientôt le soleil, Flohic Éditions, 1998.