Battements crépusculaires : six poèmes en hommage à Salvatore Quasimodo (1901-1968)

Auteur : Philippe Mathy

Battements crépusculaires : six poèmes en hommage à Salvatore Quasimodo (1901-1968)

6 poèmes sont nés suite à la découverte de l’oeuvre de Quasimodo par Philippe Mathy, ainsi que le poème qui figure en frontispice du livre : « Chacun se tient seul sur le cœur de la terre transpercé d’un rayon de soleil et soudain c’est le soir ». C’est la sixième collaboration avec l’artiste André Ruelle. Leurs œuvres sont similaires à bien des égards. La même attention apportée à la contemplation et au silence. Une même sensualité pour les fruits d’ici-bas. Les deux artistes sont sensibles au monde qui s’anime ou s’agite autour de nous non pour le reproduire mais comme des artisans soucieux d’y déceler la beauté ignorée, la part invisible du rêve, des désirs. Par ailleurs, ce livre est publié dans la collection Accordéon des Editions Tétras Lyre.

Paru le 31 janvier 2019

Éditeur : Tétras Lyre

Genre de la parution : Recueil

Support : Livre papier

Poème
de l’instant

L’ARDEUR COSMIQUE

L’Ordre et la Vérité sont nés
de l’Ardeur qui s’allume.
De là est née la Nuit.
De là l’Océan et ses ondes.

De l’Océan avec ses ondes
naquit l’Année,
qui répartit jours et nuits,
régissant tout ce qui cligne des yeux.

Rig-Véda, « L’ARDEUR COSMIQUE », traduit du sanskrit par Louis Renou, Du feu au cœur du vent, Trésor de la poésie indienne, Édition de Zéno Bianu, Poésie/Gallimard, 2020.