Beat Attitude

Auteur : Denise Levertov

Beat Attitude

Auteurs : Sébastien Gavignet & Annalisa Marí Pegrum
Préface de Bruno Doucey.

Le mot de l’éditeur :

Dire Beat Generation, c’est penser à Allen Ginsberg, Jack Kerouac, William S. Burroughs… En un mot, une histoire artistique écrite par les hommes, pour les hommes. Mais voilà que l’histoire littéraire s’ouvre aujourd’hui à deux battants : qu’on le veuille ou non, il y avait aussi des femmes poètes dans le mouvement Beat ! Des femmes comme Diane di Prima, Hettie Jones, Lenore Kandel, Denise Levertov, Anne Walman… Des femmes qui arrachent leur liberté au diktat des familles, à la domination masculine et aux carcans sociaux. Des femmes qui créent, inventent, imaginent, explorent, transgressent. Des rebelles, des insoumises, des dissidentes – suffisamment folles pour vouloir changer le monde, suffisamment aimantes pour nous le faire aimer. Sexe, drogue, musique, errance, avortements, bouddhisme ? Oui, à condition de bien comprendre que le droit d’être rebelle était un privilège masculin dans les années 1950. Un livre choc, indispensable à notre temps.

Avec des textes d’Elise Cowen, Diane di Prima, Hettie Jones, Lenore Kandel, Mary Norbert Körte, Joanne Kyger, Denise Levertov, Janine Pommy Vega, Anne Waldman, ruth weiss

Extrait :

« tu me baises continûment
avec ta langue ton regard

nous nous transmutons
nous sommes aussi doux et chauds et tremblants
qu’un nouveau papillon d’or

l’énergie
indescriptible
presque insupportable

la nuit parfois je vois nos corps luire »

Lenore Kandel, The Love Book

Paru le 20 août 2020

Éditeur : Editions Bruno Doucey

Genre de la parution : Anthologie

Support : Livre papier

Poème
de l’instant

James Noël

Brexit

Aux yeux des étoiles, les murs et les gratte-
ciels sont des géants aux pieds d’argile Les
étoiles, ça roule des reins et cille des yeux
dans leur migration hautement lucide Pour
elles, le monde est plat et sans hauteur dans
son asphalte, donc ils ne constituent pas une
preuve solide, indéboulonnable dans l’univers

James Noël, Brexit, suivi de La Migration des murs, Éditions Au diable vauvert / 2020.