Bernard Noël poète épithélial par Régime Détambel

Bernard Noël poète épithélial par Régime Détambel

A la suite d’une génération de poètes épithéliaux, Barnard Noël fait du corps et de sa peau le fondement de son activité littéraire et poétique.
Comme il l’affirme dans Les Etats du corps, "le corps est une carrière à mots et ses explorateurs assurent que là, sous la peau, il y a de quoi refaire la langue."

Paru le 1er juin 2007

Éditeur : Jean-Michel Place

Genre de la parution : Essai

Poème
de l’instant

Guennadi Aïgui

« Un peu »

bonheur ? – « Un peu »
béatitude – « Un peu » :

ô murmure : comme vent – du soleil :

de pain – un peu… et de lumière du jour… –

et du petit bruit des hommes
comme d’une nourriture – pour la Mort prête… –

que nous la rencontrions paisiblement
comme si nous étions tous toujours sur tout seuil –

en fraternelle souffrance… –

ô notre liberté !… – lueur d’âme :

simple :

« Un peu »
1975

Aïgui, « Un peu », Festivités d’hiver, traduit du russe par Léon Robel, Les Éditeurs français réunis, 1978.