Blasons pour Puteaux (inédit pour "Ma ville pour un poème")

Claude Ber

Blasons pour Puteaux

À gauche les halles du marché et le Moulin de Chante Coq
Au lointain à droite l’Arche et les Tours de la Défense
En double emblème derrière le fronton de la mairie
Les deux lobes de la ville en deux coques de cœur


Sous le plan de la ville dans son panneau de verre
La carte imaginaire que chaque vie dessine à la semblance de son histoire
Sous Puteaux, la ville des petits puits
L’eau et la soif de ceux qui l’habitent


A la baguette bifide des anciens sourciers de Puteaux
Tours et Reines, Pascal et Voltaire, Eve et Ariane sur l’échiquier mondial de la Défense
Et au puits des ascenseurs jumeaux
la course courbe du Cheval et la diagonale du Fou entre les arbres


Entre chien et loup à Puteaux - La Défense
Dans le bruit des rails du métro, du train et du RER
le nœud du réel
et celui des voix et des voies à venir


Entre pont de Neuilly et pont de Puteaux la Seine
dans le temps mobile immobile du temps
un lac de fleuve arrêté
dans l’impatience et la patience de vivre

Claude Ber

Poème
de l’instant

Emmanuel Laugier

De terre, de mer, d’amour et de feu

J’ai embrassé Port-au-Prince
Comme on embrasse un premier amour

Une première fois
Un premier soir de saison des pluies

Marc Alexandre Oho Bambe, De terre, de mer, d’amour et de feu, Mémoire d’encrier, 2017.