Cadastres

Célestin de Meeûs

Auteur : Célestin de Meeûs

Cadastres

« 07.11 »


Au fond la ville avec enfouie en dessous

une autre ville faite de tunnels

et de tuméfactions, de temps transi

par l’addiction à la valeur travail

sous chaque architecture nouvelle

se cache un condensé d’ulcères

et quand nos cœurs cesseront de battre

par fatigue donc par résignation aux faits

les seuls détours seront et le poème

et toute idée grotesque qui affirme

qu’il y ait pu ici y avoir un lac

au fond duquel nos gestes abandonnés

nous sont encore intrinsèquement liés.

Extrait de Cadastres, Cheyne éditeur, parution 2018.

Paru le 10 décembre 2018

Éditeur : Cheyne

Genre de la parution : Recueil

Support : Livre papier

Poème
de l’instant

Lorand Gaspar

Approche de la parole

Le poème n’est pas une réponse à une interrogation de l’homme ou du monde. Il ne fait que creuser, aggraver le questionnement. Le moment le plus exigeant de la poésie est peut-être celui où le mouvement (il faudrait dire la trame énergétique) de la question est tel - par sa radicalité, sa nudité, sa qualité d’irréparable - qu’aucune réponse n’est attendue plutôt, toutes révèlent leur silence. La brèche ouverte par ce geste efface les formulations. Les valeurs séparées, dûment cataloguées, qui créent le va-et-vient entre rives opposées sont, pour un instant de lucidité, prises dans l’élan du fleuve. De cette parole qui renvoie à ce qui la brûle, la bouche perdue à jamais.

Approche de la parole,
Éditions Gallimard, 1978.