Cadex

Les éditions Cadex, nées en 1985, ouvrent leur site internet. Catalogue en ligne, présentation de chaque titre (deux cents environ), chaque auteur et chaque illustrateur, actualité et rapide historique de la maison d’édition : tout y est pour se familiariser avec une maison tournée essentiellement vers la poésie ou le texte court.
L’internaute peut donc ici voyager d’une atmosphère l’autre en passant, au gré des livres, d’un texte érotique (Daniel Biga, Jean-Claude Hauc, Marcel Moreau), à une réflexion sur l’art (Christian Prigent, Maurice Benhamou) ou à une rêverie sentimentale. Bon nombre d’écrivains proposent leurs carnets (René Pons, Lionel Bourg, Roger Laporte) qui mettent à nu les voies de la création. L’amateur découvrira les interventions plastiques de quelques grands noms de la peinture (Daniel Dezeuze, Serge Lunal, Jacques Clauzel) et se délectera des tirages de tête.
Mais surtout, le site offre un espace dédié aux professionnels du livre qui pourront commander les titres qu’ils souhaitent directement en ligne. En quelques clics, le libraire fait ses choix et passe sa commande (remise calculée automatiquement). Ce mode de diffusion allie la souplesse, la simplicité et l’économie : astucieux !
Les particuliers, eux, bénéficieront du partenariat que Cadex a mis en place avec la librairie, LeLibraire.com. pour un paiement en ligne sécurisé et une livraison rapide.
Cadex fête ainsi ses vingt ans d’existence et s’apprête à ouvrir son catalogue au roman et à la nouvelle. Sa lettre de diffusion permettra aux fidèles d’être tenus au courant de toute l’actualité de la maison gardoise.
http://www.cadex-editions.net/

Contact

7 rue Duchartre

34420

Portiragnes

C'est des poèmes ?

1er octobre 2016

C’est des poèmes ?

Les paroles des enfants sont souvent d’une poésie brute magnifique.
Qui n’a pas un jour noté ces mots si frais et inédits qu’ils s’échappent immédiatement de nos oreilles et de nos bouches de grands ?
Il s’agit ici d’un tissage de paroles de Martin - fils de l’illustratrice - et de Rose - fille de l’auteure -, recueillies et notées telles des trésors, par les mères.
Amandine Marembert les a organisées pour construire ce texte, Valérie Linder en propose des images colorées et joyeuses.
Publié dans la (…)

En toutes circonstances

1er septembre 2014

En toutes circonstances

Lauréat du Prix Poésie des lecteurs Lire et faire lire 2016.
j’ai mis dans ma tête
une boîte à musique
un arbre tout seul
et trois étoiles de mer
pour pouvoir rêver
en toutes circonstances

On disait, de Pascal Leclercq

1er septembre 2014

On disait, de Pascal Leclercq

Qui n’a pas joué au fameux "On disait" ?
Mine de rien, ce mécanisme de l’imaginaire permet aux enfants de mieux comprendre le monde qui les entoure et de s’y intégrer.
Tout devient possible avec ces jeux de rôle : on est chat, crabe, on est propre sans jamais se laver, on n’est même pas né…
Pascal Leclercq et Paul Mahoux nous livrent ici des poèmes et des illustrations gigognes, anaphoriques, légers et profonds à la fois. Avec eux le monde s’ouvre en grand (…)

Des sourires et des pommes

1er mars 2011

Des sourires et des pommes

Extrait :
Le pommier
en tremble encore
comme un gros chat
le soleil s’est juché
entre les branches
si tu as faim
ne crains rien
croque les pommes
et le soleil avec

Sillages

1er juin 2010

Sillages

Chloé Delaume
Christian Garcin
Mickaël Glück
A l’occasion des 100 ans du Lutétia
"Elle a le coeur si lourd qu’elle redoute qu’il ne se décroche, chute molle au creux du médiastin. Trois cents grammes de viande froide, sanie grosse comme le poing, bientôt son au-dedans se fissurera lentement, elle connaît du chagrin la puissance corrosive. Stérotonine : un affaissement."

<i>Le sens du toucher</i>

1er juin 2008

Le sens du toucher

Amoureux de l’art sous toutes ses formes, chercheurs, étudiants, passionnés de littérature : nombreux sont ceux qui se réjouiront de la publication du Sens du toucher, qui regroupe un entretien avec Bénédicte Gorillot et une série d’essais sur des artistes contemporains (de Mathias Perez à Pierre Tual, en passant par Olivier Roller). Ouvrage éclairant, s’il en est, ce recueil apporte une lumière crue sur l’art d’aujourd’hui autant, d’ailleurs, que sur la poésie. Il est à ranger aux côtés des précédents (…)

Inbox

1er mai 2007

Inbox

Si la photographie fixe les êtres et les paysages, la poésie de Jean-Pierre Chambon ajoute au saisissement du monde l’expression d’une émotion, d’une sensation, d’une atmosphère. Le poète, ici, a mis ses pas, de Marseille à Nantes, de Paris à Tanger, de Lisbonne à Alexandrie, dans ceux des poètes aimés. On croise ici Jacques Réda le Parisien et dans un ancien port, plus loin, c’est William Cliff. Mais ces photographies en vers prolongent, dans le regard du lecteur, un temps jamais aboli dont les (…)

Non lieu provisoire d'Évelyne Morin

1er avril 2007

Non lieu provisoire d’Évelyne Morin

Collection « Marine »
Illustré par Misko Pavolvic
Evelyne Morin est née à Tulle et vit en Essonne. Poète, professeur de lettres, comédienne, elle a publié dans diverses revues et anthologies de poésie.

Labyrinthe

1er avril 2007

Labyrinthe

Collection « L’Anthrope »
Illsutré par Serge Lunal

Trois anciens poèmes mis ensemble pour lui redire je t'aime

1er février 2006

Trois anciens poèmes mis ensemble pour lui redire je t’aime

L’ouvrage accueille trois poèmes d’un des auteurs les plus marquants de la littérature contemporaine : La Femme et le violoncelle, La Transparence du pronom elle, et Le Taureau, la rose, un poème (ce dernier texte a déjà été publié par Cadex en 1990). On retrouve le fameux boitement du vers et de la syntaxe, les singuliers mots-béquilles sur lesquels le lecteur comme l’auteur s’appuient pour avancer dans le poème, la simplicité presque archaïque des scènes, qui rapprochent encore le poète de celui qui le (…)

Poème
de l’instant

Lorand Gaspar

Approche de la parole

Le poème n’est pas une réponse à une interrogation de l’homme ou du monde. Il ne fait que creuser, aggraver le questionnement. Le moment le plus exigeant de la poésie est peut-être celui où le mouvement (il faudrait dire la trame énergétique) de la question est tel - par sa radicalité, sa nudité, sa qualité d’irréparable - qu’aucune réponse n’est attendue plutôt, toutes révèlent leur silence. La brèche ouverte par ce geste efface les formulations. Les valeurs séparées, dûment cataloguées, qui créent le va-et-vient entre rives opposées sont, pour un instant de lucidité, prises dans l’élan du fleuve. De cette parole qui renvoie à ce qui la brûle, la bouche perdue à jamais.

Approche de la parole,
Éditions Gallimard, 1978.