"Cahier d’un retour au pays natal" dit et chanté par Bernard Ascal

Auteur : Aimé Césaire

<i>"Cahier d'un retour au pays natal" dit et chanté par Bernard Ascal</i>

« Coup de Cœur 2008 » de la Commission Parole Enregistrée de l’Académie Charles Cros.

Compagnon de Léopold Sedar Senghor et de Léon Gontran Damas, figure politique
majeure de la Martinique pendant plus d’un demi-siècle, Aimé Césaire, le grand
poète de la Négritude, fut célébré par Jean-Paul Sartre, Michel Leiris, André Breton
qui, dès 1947, dans sa préface à l’édition du « Cahier d’un retour au pays natal »,
affirme :
« Ce poème n’est rien moins que le plus grand monument lyrique de ce temps »
Bernard Ascal a enregistré ce poème sous une forme apparentée à l’oratorio en
alternant les séquences chantées et dites. Il s’agit là de la première création musicale
à partir de l’œuvre poétique d’Aimé Césaire.

EPM / Universal 3017754
coffret 2 CD / Prix : 17,00 euros
souscription : EPM 188 Boulevard Voltaire 75544 PARIS cedex 11
Prix valable jusqu’au 1/ 07/08 - Livraison à partir du 23 juin 2008

Paru le

Éditeur : EPM

Genre de la parution : CD

Poème
de l’instant

Lorand Gaspar

Approche de la parole

Le poème n’est pas une réponse à une interrogation de l’homme ou du monde. Il ne fait que creuser, aggraver le questionnement. Le moment le plus exigeant de la poésie est peut-être celui où le mouvement (il faudrait dire la trame énergétique) de la question est tel - par sa radicalité, sa nudité, sa qualité d’irréparable - qu’aucune réponse n’est attendue plutôt, toutes révèlent leur silence. La brèche ouverte par ce geste efface les formulations. Les valeurs séparées, dûment cataloguées, qui créent le va-et-vient entre rives opposées sont, pour un instant de lucidité, prises dans l’élan du fleuve. De cette parole qui renvoie à ce qui la brûle, la bouche perdue à jamais.

Approche de la parole,
Éditions Gallimard, 1978.