Capharnaüm

Auteur : Yves Ughes

Capharnaüm

Ce long poème narratif tresse deux voix. L’une, en caractère romain, conduit l’errance urbaine d’un certain Judas propulsé dans une civilisation contemporaine et la seconde, en italique, traverse la pensée de l’auteur dans un monologue intérieur.

Porté par le sous-titre de ce recueil – Douze stations avant Judas – le récit est ainsi composé, comme une expérience risquée du monde, en douze tableaux et ponctué de rencontres avec des figures bibliques. Le “ Judas” d’Yves Ughes a ceci de commun avec celui de la tradition qu’il est bien un traître, mais, par amour de la vie, c’est la mort qu’il va trahir. Et la voix du “Je”, advenir à une résurrection.

Lire l’intégralité de l’entretien d’Alain Freixe, Yves Ughes et Michaël Glück, paru dans le Basilic N°36 de septembre 2010.

Paru le 1er novembre 2010

Éditeur : L’Amourier

Genre de la parution : Recueil

Poème
de l’instant

Valère Novarina

Chronophobie

Ici-bas dans la tourmente, il danse
Écoutez mes aïeux :
Je danse à la gueule de dieu

Traçant une ligne invisible
Entre n’être et naître pas
Entre naître et n’être pas
J’ai vécu vaille que vaille
Tout au fond d’l’univers
Le réel m’a pris en tenaille
Je danse à cœur ouvert

Le jour venu, mon âme d’animal
Si vous la trouvez en moi
Portez-la dans le sein d’Abraham !

Mai 2019, Valère Novarina, extrait de Chronophobie, poème inédit confié au Printemps des Poètes pour la 11e édition du Prix Andrée Chedid du Poème Chanté.