Carnets Dix-Quinze

Contact

Eros crépusculaire

1er juin 2005

Eros crépusculaire

Plus loin que nos désirs…
aurons-nous les jambes d’y arriver ?
Partenaire dont les fraîcheurs
semblaient depuis si longtemps émoussées,
on rayonne dans la gloire
d’un fascinant souvenir.
L’impulsion de redorer
ses ailes ?
Faire des illusions à l’amour.

Ex abrupto

1er septembre 2004

Ex abrupto

Poésie : tout le monde y songe ;
on l’écrit comme on sait.
Créer à condition d’avoir
l’enthousiasme exigeant.

Poème
de l’instant

Eugenio de Andrade

Matière solaire

J’ai aimé ces endroits
où le soleil
secrètement se laissait caresser.

Eugénio de Andrade, 1923-2005, Matière solaire, Traduit du portugais par Mária Antonia Câmara Manuel, Michel Chandeigne et Patrick Quillier, Éditions de la Différence, 1986.