Carnets de l’Oriental

Auteur : Hervé Brunaux

Carnets de l'Oriental

Ce texte est l’écho d’une performance poétique que j’ai réalisée en 2011, lors du festival La Traversée de l’Oriental, au Maroc. Ce « festival randonneur » – unique en son genre ! –, nous a menés, à partir d’Oujda, chef-lieu de la région de l’Oriental, dans des zones désertiques du Haut Atlas. Nos longues marches étaient ponctuées par des paroles et des gestes de poètes, de plasticiens, de photographes, de scientifiques, qui composaient, avec d’autres randonneurs, notre fameuse « Colonne ». Je suis intervenu parmi les rochers d’un oued à sec, près de Tamslamt. Je me suis inspiré de pétroglyphes néolithiques, gravés non loin de là sur des parois du site de Ghilen, chez la tribu berbère des Aït Seghrouchen – région de Talsint.

Paru le 1er février 2015

Éditeur : plaine page

Genre de la parution : Recueil

Poème
de l’instant

Carl Norac

Avant de tout dire

Toute la beauté du monde, je ne peux pas te la dire. Mais rien ne m’empêche d’un peu l’approcher avec toi.

Il y a de si grands murs qui cachent les jardins, des dépotoirs au bord des plages, des ghettos dans des îles, tant de blessures aux paysages.

Par bonheur, un peu de splendeur demeure alentour et le dire, même tout bas, par amour, c’est croire encore qu’un jour, nous irons la trouver, toute la beauté du monde.

Carl Norac, « Avant de tout dire », Le livre des beautés minuscules, Éditions Rue du Monde.