Carnets de l’association Les amis de Louis Guillaume

association@louis-guillaume.com

Carnet Louis Guillaume n°42 - Anthologie et Journal

1er novembre 2016

Carnet Louis Guillaume n°42 - Anthologie et Journal

"Ce Carnet Louis Guillaume numéro 42 se présente avec, en couverture, un portrait d’Aloysius Bertrand – ou, plus exactement, la photographie de son buste que l’on peut voir dans « le Jardin de l’Arquebuse » à Dijon –, car l’écrivain a été l’un de ceux qui ont le plus réfléchi et contribué à l’élaboration fascinante et précise du poème en prose, ce qu’a poursuivi Louis Guillaume. N’oublions pas les grands exemples comme les Petits Poèmes en prose de Charles Baudelaire (qui précédent Les Paradis artificiels), de (…)

Richesses du journal intime

1er juin 2013

Richesses du journal intime

I - Richesses du journal intime
II - Cahier de création
Poème en prose de Déborah Heissler, Claude Albarède, Paul de Brancion, Jean Gabriel Casculluella, Monique w. Labidoire, Annie Ouellet, Lydia Padellec, Michel Passelergue, Jean-Claude Villain
III - Hommages
Isamu Taka, par Marie-Joseph Delteil
Jean Dérens par Max Alhau

Poème
de l’instant

Lorand Gaspar

Approche de la parole

Le poème n’est pas une réponse à une interrogation de l’homme ou du monde. Il ne fait que creuser, aggraver le questionnement. Le moment le plus exigeant de la poésie est peut-être celui où le mouvement (il faudrait dire la trame énergétique) de la question est tel - par sa radicalité, sa nudité, sa qualité d’irréparable - qu’aucune réponse n’est attendue plutôt, toutes révèlent leur silence. La brèche ouverte par ce geste efface les formulations. Les valeurs séparées, dûment cataloguées, qui créent le va-et-vient entre rives opposées sont, pour un instant de lucidité, prises dans l’élan du fleuve. De cette parole qui renvoie à ce qui la brûle, la bouche perdue à jamais.

Approche de la parole,
Éditions Gallimard, 1978.