Carnets de l’association Les amis de Louis Guillaume

association@louis-guillaume.com

Carnet Louis Guillaume n°42 - Anthologie et Journal

1er novembre 2016

Carnet Louis Guillaume n°42 - Anthologie et Journal

"Ce Carnet Louis Guillaume numéro 42 se présente avec, en couverture, un portrait d’Aloysius Bertrand – ou, plus exactement, la photographie de son buste que l’on peut voir dans « le Jardin de l’Arquebuse » à Dijon –, car l’écrivain a été l’un de ceux qui ont le plus réfléchi et contribué à l’élaboration fascinante et précise du poème en prose, ce qu’a poursuivi Louis Guillaume. N’oublions pas les grands exemples comme les Petits Poèmes en prose de Charles Baudelaire (qui précédent Les Paradis artificiels), de (…)

Richesses du journal intime

1er juin 2013

Richesses du journal intime

I - Richesses du journal intime
II - Cahier de création
Poème en prose de Déborah Heissler, Claude Albarède, Paul de Brancion, Jean Gabriel Casculluella, Monique w. Labidoire, Annie Ouellet, Lydia Padellec, Michel Passelergue, Jean-Claude Villain
III - Hommages
Isamu Taka, par Marie-Joseph Delteil
Jean Dérens par Max Alhau

Poème
de l’instant

Valère Novarina

Chronophobie

Ici-bas dans la tourmente, il danse
Écoutez mes aïeux :
Je danse à la gueule de dieu

Traçant une ligne invisible
Entre n’être et naître pas
Entre naître et n’être pas
J’ai vécu vaille que vaille
Tout au fond d’l’univers
Le réel m’a pris en tenaille
Je danse à cœur ouvert

Le jour venu, mon âme d’animal
Si vous la trouvez en moi
Portez-la dans le sein d’Abraham !

Mai 2019, Valère Novarina, extrait de Chronophobie, poème inédit confié au Printemps des Poètes pour la 11e édition du Prix Andrée Chedid du Poème Chanté.