Carnets de retour au pays natal

Carnets de retour au pays natal

Éloge de la passivité

Éloge de la passivité
tes tissus adipeux redondants
domine ta personne
antithèse de l’initiative
l’indifférence que tu accordes au monde extérieur
limite le développement des synapses
qui traîneraient éventuellement dans ta tête
que c’est difficile un humain
quand on en a juste l’apparence
comme pour prouver ton existence
tu multiplies par dis
tes capacités d’ingurgitation

Paru le 1er janvier 2002

Éditeur : K’A

Genre de la parution : Recueil

Poème
de l’instant

Tchernobyl, récits

J’ai ramassé, dans les environs du réacteur, une pierre que j’ai longtemps eue posée sur la bibliothèque, je la regardais, parfois aussi je la prenais dans mes mains. Un ami qui passait chez moi et a appris d’où elle venait l’a jetée par la fenêtre.

Ingrid Storholmen, Tchernobyl, récits,Traduit du norvégien par Aude Pasquier, Éditions LansKine, 2019.