Carnets de retour au pays natal

Carnets de retour au pays natal

Éloge de la passivité

Éloge de la passivité
tes tissus adipeux redondants
domine ta personne
antithèse de l’initiative
l’indifférence que tu accordes au monde extérieur
limite le développement des synapses
qui traîneraient éventuellement dans ta tête
que c’est difficile un humain
quand on en a juste l’apparence
comme pour prouver ton existence
tu multiplies par dis
tes capacités d’ingurgitation

Paru le 1er janvier 2002

Éditeur : K’A

Genre de la parution : Recueil

Poème
de l’instant

Philip Larkin

Où vivre, sinon ?

Is it for now or for always
The world hangs on a stalk ?
Is it a trick or a trysting-place,
The woods we have found to walk ?

Is it a mirage or a miracle,
Your lips that lift at mine :
And the suns like juggler’s juggling-balls,
Are they a sham or a sign ?

Shine out, my sudden angel,
Break fear with breast and brow,
I take you now and for always,
For always is always now.

Philip Larkin, Où vivre, sinon ?, Traduit de l’anglais par Jacques Nassif, Éditions de la Différence, 1994.