Carol Vanni

Carol Vanni naît en 1965 à La-Seyne-sur-Mer, dans le sud-est de la France.

Carol Vanni écrit et danse.

Elle a publié Chagrin d’encre, 1995 et Embruns, 1997 chez Z’éditions avec, déjà, des dessins d’Edmond Baudoin ; Mes Pénélopes, 2015, avec les peintures de Véronique Decoster et Femme Morte à la théière, 2018, avec des dessins d’Anne Leloup aux éditions Esperluète en Belgique. Des textes sont parus dans les revues Hors Jeu (Epinal), L’évidence (Paris), Le Paresseux (Angoulême), Le Cahier du Refuge (Centre International de Poésie Marseille).

Mes Pénélopes a été adaptée sur la scène du Théâtre des Bernardines à Marseille en 2015.

Danseuse contemporaine et chorégraphe, elle a travaillé dans les compagnies de Daniel Dobbels, Santiago Sempere, Nicole Mossoux et Patrick Bonté. Elle a eu sa propre compagnie associée au Théâtre du Merlan, Scène Nationale de Marseille.
Avec son compagnon, elle a exploré les danses de bal, et le tango argentin comme figure emblématique de la danse de couple.

Avec Alain Fourneau, metteur en scène et directeur du théâtre des Bernardines à Marseille, elle a mené pendant presque dix ans un travail où le texte, la voix et le mouvement s’articulent intimement, sur des scènes de théâtre comme en extérieur.

Carol Vanni quitte les grandes villes en 2014 et vit actuellement dans le Tarn en pleine campagne. Elle s’est mise au jardin, apprend la taille des arbres, travaille ponctuellement aux côtés d’une maraîchère en bio. L’écriture se déploie.

Dernières parutions