Carole Darricarrère

Carole Darricarrère oscille entre le vers et la prose, la littérature et ce qu’elle appréhende comme étant une forme parallèle de son écriture envisagée comme un couloir d’expérimentation et de recréation : la création photographique.

Née à Abidjan, elle se partage aujourd’hui entre la France et l’étranger.

Son travail a été présenté en France par différentes revues (Action Poétique, La Polygraphe, Java, Le Nouveau Recueil) et donné lieu à des traductions à l’étranger . Elle a participé à une anthologie (Noir sur blanc, une anthologie, Henri Deluy, Éditions Fourbis, 1998) et à un ouvrage collectif (Territoires , Éditions Fourbis, 1997), avant d’être publiée.

Des échantillons de son travail ont été présentés dans le cadre de créations radiophoniques francophones et ses créations photographiques ont fait l’objet d’une première exposition en juin 2002 dans une galerie d’art à Montmartre.

Extrait

Les élus sont assis sur un trône en carton-pâte.
Leurs bras sont blancs par inexpérience.
Leurs cheveux sont de chair.
un petit chien doré ne luit que par orgueil.
L’image n’est pas fixe mais tourne en rond au fond du tableau.

Extrait L VE

Bibliographie

Recueils

  • Beijing Blues, Éditions du Petit Véhicule, 2018.
  • Chair de l’effacement, Éditions Isabelle Sauvage, 2014.
  • Demain l’apparence occultera l’apparition, Éditions Isabelle Sauvage, 2009.
  • L Ve, Éditions Ragage, 2007.
  • Le (Je) de Léna, collection Melville, 2004.
  • Le sermon sous la langue, Éditions Seghers, 2003.
  • Tectonique des plaques, une rupture ; Éditions Comp’Act, 2001.
  • La Tentation du bleu, Éditions Farrago, 1999.