Carte vitale

Michel Monnereau

Mon premier amour avait de l’acné
mon deuxième une mobylette
mon troisième de la timidité.
Mes amours suivantes nymphomanie
cheveux gris et peur des souris
presbytie et assurance vie.
Aucun n’avait trois seins
aucun n’avait le troisième œil
aucun n’était cousu d’or.

Je sais déjà, comme la vie s’effrite,
que mon dernier amour aura de l’arthrite.

Ecouter ci-dessous la version enregistrée par un élève du lycée Bezout de Nemours

Poème
de l’instant

Cyrano de Bergerac

Moi, c’est moralement que j’ai mes élégances.

Edmond Rostand, 1868 – 1918, Cyrano de Bergerac, Acte I, scène 4, 1897.