Cartilage de Carmen Campo Real

Cartilage de Carmen Campo Real

"Dans ce musée,
S’éteignaient nostalgiques les séjours enchantés
Abandonnaient à la vie quotidienne
Les passagères peines,
Des larmes décrochaient mon sourire bridé
Et me rattachaient à tout jamais

Quand je t’ai vu sur ce banc soudain,
Cheveux ajustés telle une architecture ancienne - mutin -
J’ai de suite voulu bercer
Mes doigts promeneurs
Dans ta chevelure audacieuse, ô leurre

Ce geste révéla en moi une frayeur surdouée
Celle de t’avoir déjà rencontré
Au-delà des frontières, dans une autre contrée
Dans une autre terre."

Paru le 1er juin 2010

Éditeur : Editions Slatkine

Genre de la parution : Recueil

Poème
de l’instant

Ted Hughes

The guide

When everything that can fall has fallen
Something rises.
And leaving here, and evading there
And that, and this, is my headway.

Ted Hughes, Cave Birds, Traduit de l’anglais par Janine Mitaud
Orphée, Éditions de la Différence, 1991.