Ce qu’il reste de lumière, suivi de Au large de Douleur

Auteur : Salah Al Hamdani

Ce qu'il reste de lumière, suivi de Au large de Douleur

La chronique Point de vue de la revue Spered Gouez / l’esprit sauvage qui vient de paraître est consacrée à ce livre. Trois critiques y livrent leur lecture. Eve Lerner souligne le chemin de la mémoire, de la révolte et de l’écriture, seule issue, seule fenêtre de l’homme blessé. Jacqueline Saint-Jean évoque le combat intérieur entre la blessure encore ouverte de l’exil et la soif de lumière et de vie auprès de la bien-aimée. Après avoir rappelé le douloureux passé du poète dans les geôles de la dictature à l’origine de son exil contraint, Gérard Cléry met l’accent sur la lumière et la tendresse de l’amour, célébré avec justesse et sensibilité par Salah Al Hamdani. Tous trois relèvent la qualité d’écriture de sa parole poétique, riche d’images puissantes.

La couverture reproduit une œuvre de Ghassan Faidi, dont on retrouve également un dessin dans les pages intérieures.

Paru le 21 octobre 2020

Éditeur : Editions Sauvages

Genre de la parution : Recueil

Support : Livre papier

Poème
de l’instant

Arthur Rimbaud

Lettre à sa mère

Inutile de se noircir les idées tant qu’on existe.

Arthur Rimbaud, Lettre à sa mère, Aden, le 15 avril 1882.