Ce qui reste après l’oubli

Auteur : Alain Duault

Ce qui reste après l'oubli

Troisième volet de la trilogie poétique inaugurée par Une hache pour la mer gelée et poursuivie avec L’effarant intérieur des ombres, ce volume reprend la forme versifiée et la disposition en carré presque parfait des deux précédents.
Le vers est toujours aussi fluide et musical, le poème toujours composé de bribes de chansons, vers et images retrouvés, souvenirs en miette qui font texte et répètent, inlassablement, que l’amour est folie, que le temps passe, que la beauté ne s’épuise pas.

Paru le 4 mars 2010

Éditeur : Gallimard

Genre de la parution : Recueil

Support : Livre papier

Poème
de l’instant

Philip Larkin

Où vivre, sinon ?

Is it for now or for always
The world hangs on a stalk ?
Is it a trick or a trysting-place,
The woods we have found to walk ?

Is it a mirage or a miracle,
Your lips that lift at mine :
And the suns like juggler’s juggling-balls,
Are they a sham or a sign ?

Shine out, my sudden angel,
Break fear with breast and brow,
I take you now and for always,
For always is always now.

Philip Larkin, Où vivre, sinon ?, Traduit de l’anglais par Jacques Nassif, Éditions de la Différence, 1994.