Cellule de Thanassis Hatzopoulos

Cellule de Thanassis Hatzopoulos

Traduit du grec par Alexandre Zotos, en collaboration avec Louis Martinez

ΕΞΟΔΟΣ
Κι εἶναι καλύτερα ἀπ’ τὸν Παράδεισο
Νὰ βγαίνεις
Μὲ τὴ γνώση καὶ διπλωμένες τὶς φτεροῦγες
Γιὰ κεῖ ὅπου τεκταίνονται οἱ ἀδικίες
Τὰ κρίματα, τὰ πλημμελήματα
Οἱ φόνοι
Ἡ ἀπομάγευση τοῦ κόσμου

Sortie
Et mieux vaut sortir
Du Paradis
Fort de la connaissance et les ailes repliées
Pour aller là où s’ourdissent les torts
Les fautes, les délits
Les crimes
Où se défait la magie du monde

Thanassis HATZOPOULOS
Né à Aliveri (Eubée, Grèce) en 1961. Poète et traducteur, pédopsychiatre et psychanalyste. Depuis 1978, il vit à Athènes. Depuis 1986, il a publié poésie, essais et un conte pour enfants. Il a aussi traduit de nombreux auteurs dont Chateaubriand, Valéry, Claudel, Char, Cioran, Jaccottet, etc.

Alexandre ZOTOS
Né en 1939, à Saint-Étienne. Agrégé de lettres classiques et diplômé en langue et littérature grecques et albanaises. Il a enseigné comme professeur de lycée puis à l’Université Jean-Monnet de Saint-Étienne. Il a par ailleurs traduit Ismaïl Kadaré, Dritëro Agolli, Xhevahir Spahiu, Elytis, Haris Vlavianos, Takis Théodoropoulos,… A Cheyne, il a traduit Ali Podrimja : Défauts de verbe (2000).

Paru le 1er septembre 2012

Éditeur : Cheyne

Genre de la parution : Version bilingue

Poème
de l’instant

Valère Novarina

Chronophobie

Ici-bas dans la tourmente, il danse
Écoutez mes aïeux :
Je danse à la gueule de dieu

Traçant une ligne invisible
Entre n’être et naître pas
Entre naître et n’être pas
J’ai vécu vaille que vaille
Tout au fond d’l’univers
Le réel m’a pris en tenaille
Je danse à cœur ouvert

Le jour venu, mon âme d’animal
Si vous la trouvez en moi
Portez-la dans le sein d’Abraham !

Mai 2019, Valère Novarina, extrait de Chronophobie, poème inédit confié au Printemps des Poètes pour la 11e édition du Prix Andrée Chedid du Poème Chanté.