Centre de création pour l’enfance

Contact

8, rue Kléber

51430

Tinqueux

Kaléidoscope / Kalejdoskop

7 juin 2019

Kaléidoscope / Kalejdoskop

Avec aussi : Bernard Bretonnière, Dorothé Volut, Étienne Lécroart, Joséphine Bacon, Laure Morali, Vincent Tholomé.
Traductions choisies des poètes invité(e)s par la Maison de la Poésie de Tinqueux.
traductions : Ziva Cebulj, Masa Jazbec, Nina Medveda, Ksenija Mravlja.

Revue Va ! Vert Forêt

4 juin 2019

Revue Va ! Vert Forêt

Avec Édith Azam, Louise Dupré, Nicolas Vargas, Natyot et Jean-Baptiste Cabaud.
VA ! revue poétique, une des rares qui s\’adresse à la jeunesse. Une publication qui n\’a pas peur de vivre, éditée annuellement pas le Centre de Créations pour l\’Enfance / Maions de la Poésie de Tinqueux. Son ambition est de donner aux enfants, et aux plus grands, le goût de la poésie d\’aujourd\’hui.
Elle mêle joyeusement poésie contemporaine, inventions typographiques, récits du terrain, écrits collectifs… Et les jolies (…)

Désobéissons !

1er février 2019

Désobéissons !

« DÉSOBÉISSONS ! » est un titre qui tient parole puisque les deux poètes, Joséphine Bacon et Laure Morali, enseignent la liberté à l’université de l’air libre et du temps pas compté. À travers ces pages, elles nous font obéir à un seul mot d’ordre : le plaisir de la lecture de ce livre à déguster dans tous les sens, dans n’importe quel ordre, et même dans l’ordre si ça nous fait plaisir !
Un livre de bon sens (…)

De zéro à neuf

1er février 2019

De zéro à neuf

Bernard Friot écrit sa part de musicalité & d’humanité dans ce livre à l’écriture très sensible, qui fait frissonner, frétiller, fricasser les mots avec humour, tendresse, amour. Dans ce petit livre, nous apprenons qu’il sait compter au-delà de 10 mais nous mélange les pinceaux dans les chiffres car il est poète & compte comme il veut. C’est un homme libre.
De zéro à neuf… tout le temps tout neuf…
De zéro à neuf et retour, onze textes entre récit & poésie pour compter en musique. Onze scènes (…)

Cheval Magnifique

1er février 2019

Cheval Magnifique

Le sais-tu ? Fabienne Swiatly a glissé sur les mots de la vérité crue et tout le monde y croit, croissent dans ses mots qui nous grandissent à grands coups de galops. Sa poésie originale creuse dans l’originel, pose question, nous amène toujours ailleurs, et plutôt à l’endroit où l’on ne s’y attend pas. Le sais-tu ? N’hésite plus une seconde, monte à bord de son livre et parcours les pages au son des sabots de la monture qui pataclope au grand galop sur les lignes que déroule ce cheval magnifique.
TAGADA (…)

Faisons nos comptes

1er février 2017

Faisons nos comptes

Mesurée, pesée, savamment orchestrée, la poésie de Julien Blaine s’emballe mais ne s’en laisse pas compter. Rebelle de nature vivante, il nous livre ici un recueil tout en subtilité et en images. Chiffrées. À défricher. Conter. Raconter.

Poèmes isolés

1er février 2017

Poèmes isolés

dans un livre
il y a un livre
un poème isolé
truculent
insoumis
à découvrir
« s’il fallait désécrire
je désécrirais
un poème isolé »

Les éblouissants

1er février 2017

Les éblouissants

Portraits sensibles en finesse et en poésie. Des instantanés de vies transmis par collissimots. Comme autant de cadeaux en urgence.
« Il a commencé par un tatouage sur le bras droit, et puis en vieillissant, il a continué. Le bras gauche, les deux avant-bras, le dos, le torse. Il dit que l’idéal serait de tout recouvrir avant de mourir. Parce qu’il n’a pas envie de s’en aller tout nu. (…)

Revue Va ! Numéro orange

1er septembre 2015

Revue Va ! Numéro orange

Va où je vais la Magnifique, vA, Va, va… !
VA ! revue poétique, une des rares qui s\’adresse à la jeunesse. Une publication qui n\’a pas peur de vivre, éditée annuellement pas le Centre de Créations pour l\’Enfance / Maions de la Poésie de Tinqueux. Son ambition est de donner aux enfants, et aux plus grands, le goût de la poésie d\’aujourd\’hui.
Elle mêle joyeusement poésie contemporaine, inventions typographiques, récits du terrain, écrits collectifs… Et les jolies traces données par la ou la poète en (…)

<i>Je travaille pas</i>

1er février 2015

Je travaille pas

Réédition de la plaquette parue en 2014.
"je travaille pas & j’en ai fait mon métier"

Poème
de l’instant

Valère Novarina

Chronophobie

Ici-bas dans la tourmente, il danse
Écoutez mes aïeux :
Je danse à la gueule de dieu

Traçant une ligne invisible
Entre n’être et naître pas
Entre naître et n’être pas
J’ai vécu vaille que vaille
Tout au fond d’l’univers
Le réel m’a pris en tenaille
Je danse à cœur ouvert

Le jour venu, mon âme d’animal
Si vous la trouvez en moi
Portez-la dans le sein d’Abraham !

Mai 2019, Valère Novarina, extrait de Chronophobie, poème inédit confié au Printemps des Poètes pour la 11e édition du Prix Andrée Chedid du Poème Chanté.