Cercles / Kreisen

de Rose Ausländer

Cercles / Kreisen

Traduit de l’allemand par Dominique Venard,
Dessins de Marfa Indoukaeva

« Mon verbe est né du désespoir », a dit Rose Ausländer. Mais la charge d’espérance que transportent ses poèmes envers et contre tout, leur confère une énergie et une lumière extraordinaires. La poésie de Rose Ausländer est, avant tout et surtout, une poésie de résistance. A l’exil. A l’horreur innommable de la Shoah. A l’oubli. A la désespérance. Au silence et à l’ « indicible ». A la mort dans tous ses états.

Paru le 15 avril 2010

Éditeur : Aencrages&Co

Genre de la parution : Recueil

Support : Livre papier

Poème
de l’instant

« Chanson »

Connais-tu son amour ?
C’est comme une pluie fine qui tombe
Et l’on marche sans se rendre compte.
Mais on sent qu’au bout de quelque temps
On est mouillé jusqu’à l’âme.
Son amour est ainsi.

« Chanson », Traduction de Gérard Chaliand, Anthologie de la poésie populaire kurde, Éditions de l’Aube, 1997.