Ces voies qui nous empruntent

Auteur : Stéphen Bertrand

Ces voies qui nous empruntent

"Remparts de paprika de la cité, senteurs, ânes, mobylettes, musiques, menthe, médina, rythmes, rues et ruelles qui nous empruintent et nous distribuent, à Marrakech comme ailleurs, au hasard de nos pentes et d’un trolley moldave. Dedans, les membres sur des mezzanines de vide, dehors, la derbouka du soleil dans les yeux, et l’hypothèqe de mes ombres… Alors des lettres. Des lettres-poèmes pour habiller un dénuement jusqu’au dénouement de soi-même et pour emprunter, de villes en villes, cette passerelle ténue et tenue d’un souffle. "

Paru le 1er mars 2006

Éditeur : La Dragonne

Genre de la parution : Recueil

Poème
de l’instant

Louis Aragon

L’amour qui n’est pas un mot

Ma vie en vérité commence
Le jour que je t’ai rencontrée
Toi dont les bras ont su barrer
Sa route atroce à ma démence
Et qui m’as montré la contrée
Que la bonté seule ensemence

Tu vins au cœur du désarroi
Pour chasser les mauvaises fièvres
Et j’ai flambé comme un genièvre
À la Noël entre tes doigts
Je suis né vraiment de ta lèvre
Ma vie est à partir de toi

Louis Aragon, « L’amour qui n’est pas un mot », Le roman inachevé, Éditions Gallimard.