Chacun sa route

Parti en Amazonie retrouver son ex-femme Patricia afin de lui faire signer l’acte de divorce dans le but de pouvoir se remarier, Stéphane Marchadot, fringant boursier français, découvre avec stupeur qu’il est le père de Mimi-Siku, un enfant âgé de 13 ans. Convaincu par son fils qui rêve de découvrir la tour Eiffel, Stéphane décide de l’emmener avec lui, même s’il sait que le moment est mal venu. Il ne vit que pour son travail et n’a donc pas de temps à consacrer à son fils, d’autant plus qu’il est mêlé à une « sale » affaire d’argent par la faute de Richard Montignac, son colérique associé, qui n’en est pas à sa première bavure.

Paru le 22 août 2018

Éditeur : 01Editions du livre

Poème
de l’instant

Valère Novarina

Chronophobie

Ici-bas dans la tourmente, il danse
Écoutez mes aïeux :
Je danse à la gueule de dieu

Traçant une ligne invisible
Entre n’être et naître pas
Entre naître et n’être pas
J’ai vécu vaille que vaille
Tout au fond d’l’univers
Le réel m’a pris en tenaille
Je danse à cœur ouvert

Le jour venu, mon âme d’animal
Si vous la trouvez en moi
Portez-la dans le sein d’Abraham !

Mai 2019, Valère Novarina, extrait de Chronophobie, poème inédit confié au Printemps des Poètes pour la 11e édition du Prix Andrée Chedid du Poème Chanté.