Champ Vallon

Les Editions Champ Vallon, créées en 1980, s’ouvrent d’abord à la littérature et à la poésie avec la revue Recueil dirigée alors par Richard Millet et Jean-Michel Maulpoix, qui deviendra Le Nouveau Recueil en 1995. Ouverte à des écritures plurielles, celle-ci se veut le laboratoire dans lequel puisera à ses débuts la collection Recueil. La poésie y a la part belle dès l’origine. Elle accueille le journal poétique en sonnets de Robert Marteau, les essais sur la poésie contemporaine de Jean-Claude Pinson ou Christian Doumet, le premier recueil de Guy Goffette, les poèmes de la romancière Régine Detambel, les premiers livres de jeunes voix contemporaines comme celles d’Olivier Barbarant, de Stéphane Bouquet. .. Elle confirme le talent de Benoît Conort, Henri Droguet, Gérard Titus-Carmel. .. Les essais de la collection Champ poétique notamment explorent l’univers des grands poètes de notre temps et de leurs précurseurs en une démarche critique généreuse.

Editions de poésie

Poésie contemporaine
Revue de poésie "Le Nouveau recueil"

Type de livres
Broché

Mode de diffusion - distribution
Puf (librairies)
UD (union distribution)

Année de création : 1980

Auteurs phares : Jean-Claude Pinson, Olivier Barbarant, Robert Marteau, Stéphane Bouquet, Régine Detambel, Christian Doumet

Ne souhaite pas recevoir de manuscrits

Editeur : Patrick Beaune
Tél : 04 50 56 15 51
info@champ-vallon.com

Contact

rue Guérin

01420

Seyssel

Icônes par Régine Detambel

1er décembre 2003

Icônes par Régine Detambel

"En fin de compte, mon écriture poétique n’est pas différente de mon écriture romanesque. je m’y retrouve. Peut-être que simplement je dis les choses plus clairement dans Icônes. C’est une histoire d’amour, de la rencontre jusqu’à la rupture. je me suis aperçue que j’aimais plutôt les textes de la haine et de l’éloignement,
du désamour. J’aime le désamour… "
R.D.
un volume 15,8 x 21 de 112 pages,
ISBN 2.87673.290.4, 1996, 11,5 (…)

Emulsions de Régine Detembel

1er décembre 2003

Emulsions de Régine Detembel

La section dorée est le nom de l’endroit – de la cicatrice – où furent séparés les androgynes. Quelque chose brilla, de liquide, à l’endroit de la plaie, puis la cicatrisation vint et avec elle la sécheresse. Depuis, l’odeur de l’autre, qu’on aime, est le parfum des viandes qui monta, en suspension dans l’air grec, vers les narines des dieux. L’humidité de son aisselle ou l’humeur vitrée de son œil, au réveil, sont à eux seuls des sujets propres à déchaîner des chants, qu’ils soient magnificat ou (…)

Le Nouveau recueil

1er mars 2003

Le Nouveau recueil

Fronton : Goa Xingjian, Louis Dalla Fior, Kristell Loquet, Anne Talvaz, CLaude Cailleau
Tribune littéraire : Jean-Loup Rivière
Radio-graphies
Texte d’Emmanuelle Pireyre, Marion Chénétier, Michel Jourdain, Alain Veinstein, Jean-Pierre Sarrazac
La revue
Jean-Pierre Moussaron, Jacques Lassalle, David Jauzion-Graverolles
Entretien
Marie Claire Bancquart
Couverture illustrée par Jean-Luc (…)

Ici rien n’est présent

1er décembre 2002

Ici rien n’est présent

La mémoire d’une enfance stupéfaite, toute pétrie de colère, l’irréparable blessure d’un été violent et jaune comme l’or, l’amitié du silence. Aussi le souvenir d’un jardin paré aux couleurs de l’enfer, le grand miroir de l’estran à portée de la main, de l’autre côté du mur, la douleur d’une plaie nouvellement ouverte, la consolation du soir, le guet infini, l’attente. Et l’ombre, toujours, qu’on traîne derrière soi et qui prolonge un corps livré au seul récit d’absence.
Que faire de tous ces bris épars, sinon (…)

Rites et offrandes

1er mai 2002

Rites et offrandes

Rites et offrandes qui couvre les années 1996 à 1998, est la suite du journal en sonnets de Robert Marteau (après Fragments de la France, liturgie, Louange, Registre). Dans cet almanach des menus événements de chaque jour, la voix du poète se mêle au chant des oiseaux pour nommmer et montrer "ce qui, sans lui, resterait invisible et muet. Il invente la parole de ce monde et la met en forme. Sa tâche est humble et majestueuse, gratuite et nécessaire." Patrick Kéchichian, Le (…)

Un monde existe

1er février 2002

Un monde existe

de Stéphane Bouquet

<i>Illettrés, durs d’oreille, malbâtis</i>

1er février 2002

Illettrés, durs d’oreille, malbâtis

« ON FAIT SON IMPORTANT ! On se pavane ! On se targue de savoirs et de délicatesses ! Comme on est bien élevé ! On savoure de l’oreille, on affine ses papilles… on jouit — certes avec discrétion… on parade — non sans quelque retenue. On est, au plus au point, civilisé.
Voici des pages pour en rabattre. Du nu. Du gauche. Du malbâti.
Cependant : point d’autoflagellation. Celui qui parle se contente de faire un tour de nos insuffisances, de nos chancellements : bien assez, déjà ! Sans complaisance. (…)

Poème
de l’instant

Alejandro Jodorowsky

Es como abrir un menhir con las manos

Cesad de buscar, vosotros mismos sois la puerta
y también los guardianes que prohiben la entrada.
A cada paso que dais os alejais del ombligo
convertidos en fantasmas sedientos de aventura.
Creeís que el matrimonio os libera de la muerte
o que el dinero os inscribe en la jerarquía divina.
Cesad de buscar, el filtro mágico es la conciencia,
ojo que puede regresar a las cuencas vacías de Dios
atravesando la muerte. Nadie se encuentra a sí mismo
recorriendo los mares o bajando a cavernas.
No es fácil, es como abrir un menhir con las manos
porque tenemos un alma más dura que la piedra.

Alejandro Jodorowsky, Traduit de l’espagnol (Chili) par Martin Bakero et Emmanuel Lequeux
dire ne suffit pas, no basta decir, Le Veilleur Éditions, 2003.