Champs de lutte

Auteur : Franck Doyen

Champs de lutte

« À l’origine de ce travail d’écriture, la recherche d’une confrontation avec le mot-même comme entité suffisante. Le champ est aussi le chant et la violence faite au texte entre en résonance avec celle faite au langage, avec celle faite au corps et celle faite au paysage. S’y décline ainsi un travail sur le vieillissement, l’érosion des mots, comme celle de la nature et du corps. » Franck Doyen Comme dans son précédent ouvrage paru au Dernier Télégramme, Franck Doyen a conservé dans ce poème un vous qui a le pouvoir de nous associer à ces désastres, un « vous » pluriel qui peut être celui des morts « chaque pelleté de terre / sur vos os / déjà jetée » comme une adresse au lecteur « ce torrent en vous ».

Paru le 1er juin 2014

Éditeur : Aencrages&Co

Genre de la parution : Recueil

Support : Livre papier

Poème
de l’instant

Jacques Ancet

La dernière phrase

Il n’y a ni drame ni déchirure.
On dirait dans le jour un infime
vertige. Rien ne change mais tout
vacille. ce qu’on voit, on le voit
comme s’il venait de s’absenter
et que chaque objet portait encore
une trace de ce qui s’éloigne.
Un peu de chaleur avant le froid.
Une attente qui n’attend plus rien.

Jacques Ancet, La dernière phrase, Frontispice de Paul Hickin, Éditions Lettres vives, 2004.