Chantal Dupuy-Dunier

Poète née le 28 novembre 1949 en Arles. A travaillé comme psychologue dans un hôpital psychiatrique de Clermont-Ferrand, ville où elle habite, après avoir vécu dix ans à Cronce, petit village de Haute-Loire, omniprésent dans ses recueils comme dans son premier roman.
A animé pendant onze ans un atelier d’écriture et de lecture poétiques. Intervient régulièrement dans les établissements scolaires et donne des lectures de poésie dans les bibliothèques et les librairies. A créé différents spectacles et donné à Cronce, dans le cadre du Printemps des Poètes 2003, une représentation poésie-musique, "Terres de poésie" qui a rassemblé 250 personnes.
Membre de la Société des Gens de Lettres et du Pen Club français.
Prix Artaud 2000.

Extrait

Extrait d’« Ephéméride », Éditions Flammarion, 2009.

( 7 août )

Le petit garçon joue avec ses frères.
Ils jouent aux soldats dans le terrain vague.
Le père a fabriqué pour eux
des épées,
deux morceaux de bois assemblés par des pointes.
Les enfants confondent les soldats avec des chevaliers.
Dans leur livre d’histoire,
les chevaliers sont vêtus de boîtes de conserve
et ont un bec comme les oiseaux,
qu’ils relèvent pour embrasser les princesses.

Plus tard,
le petit garçon
sera soldat « pour de vrai ».
Il tuera ses frères
et il violera les princesses.

Bibliographie

  • Cronce en corps, Editions Les lieux dits, 2022.
  • Les Compagnons du radeau, Editions Henry, 2021.
  • La Langue du pic vert, Éditions la Déviation, 2021, roman.
  • Cathédrale, Éditions Petra, 2019.
  • Ferroviaires, Éditions Henry, 2019.
  • Ton nom c’était Marie-Joséphine, mais on t’appelait Suzon, Editions Les lieux dits, 2018.
  • Je est morte, Editions du frau, 2018.
  • C’est où Poezi, Éditions Henry, 2017.
  • Grandval, Les Cahiers des Passerelles, 2016.
  • Pluie et neige sur Cronce Miracle , Éditions Les lieux dits, 2015.
  • Des villes, parfois , Éditions Henry, 2014.
  • Mille grues de papier, Éditions Flammarion, 2013.
  • Il faut laisser la porte ouverte, Éditions Henry, 2012.
  • Celle, Éditions L’Arbre à paroles, 2012.
  • Et l’orchestre joue sur le pont qui s’incline, Éditions La Porte, 2011.
  • Saorge, dans la cellule du poème, préface de Bernard Noël, encres de Michèle Dadolle, Éditions Voix d’encre, 2009.
  • Éphéméride, Éditions Flammarion, 2009.
  • Où qu’on va après ?, illustrations d’Elena Ojog, Éditions L’Idée Bleue, 2008.
  • Un n’oiseau des z’oiseaux, Éditions Motus, 2008.
  • Creusement de Cronce, Éditions Voix d’encre, 2007.
  • La parole redonnée au jardin, Éditions Encres Vives, 2006.
  • Des ailes, encres de Michèle Dadolle, Éditions Voix d’encre, 2004.
  • Et le vert dans la nuit, encres de Michèle Dadolle, 2002, ouvrage d’art, collectif 7, Éditions Artémis
  • La marche du milieu, encres de Michèle Dadolle, Éditions Voix d’encre, 2001.
  • Sécantes de la paume, photos de Pierre Bastide, Éditions Albatroz / Manège du cochon seul, 2000.
  • Titre ou Coulisses des degrés, Éditions La Bartavelle, 1999.
  • Initiales , encres de Michèle Dadolle, Éditions Voix d’encre, 1999. Prix Artaud 2000.
  • Clavicules des marges, Éditions La Bartavelle, 1996.
  • L’Etang brisé, Éditions Albatroz / Le manège du cochon seul, 1994.
  • Neuf fragments d’invisible, illustrations d’Odile Fix, Éditions La Bartavelle, 1993.
  • La contrebandière des Sorgues ou la mémoire de l’eau, Éditions La Bartavelle, 1992.

A collaboré à plusieurs ouvrages collectifs et à des livres d’art avec différents artistes.

A publié des textes dans des revues : Regart, L’arbre à paroles, ARPA, Encres Vagabondes, Phréatique, rétro-viseur, Décharge, Les amis de Jean Sulivan, Midi, Lieux d’être, Voix d’encre.

Évènements associés

18 mars 2023

Les Parvis poétiques ont 40 ans : tout un poème !

Rencontre avec les poètes et artistes et publics qui ont accompagné les Parvis poétiques depuis 40 ans.